Recherche

Des politiciens et hommes d’affaires marocains dans les radars d’Interpol

© Copyright : DR

27 octobre 2020 - 11h20 - Société

La liste des personnes impliquées dans le trafic de cocaïne et le blanchiment d’argent ne cesse de s’allonger au Maroc, selon Interpol. Une enquête, ouverte par le bureau régional à Rabat, cible, en plus des mafias du Nord marocain, des personnalités du monde politique et des entreprises.

Selon le quotidien Al Massae, une équipe spéciale de la police internationale s’est déplacée dans le royaume, afin d’enquêter sur un réseau criminel de trafic de cocaïne et de blanchiment d’argent dont le maillage s’étend en Europe. Le patrimoine de certains hommes politiques et entrepreneurs marocains sera également passé au crible.

Pour le quotidien, le blanchiment d’argent en Europe est l’apanage aussi bien des trafiquants de drogue de Nador et Driouech, des hommes d’affaires que de certaines personnalités politiques au Maroc. Une nouvelle liste des personnes recherchées au niveau international a été remise dans ce sens au bureau d’Interpol à Rabat.

La brigade spéciale devra se rendre à Rotterdam, aux Pays-Bas, et dans l’enclave espagnole de Melilla, où les suspects ont l’habitude de blanchir leurs fortunes. L’opération, qui sera menée dans la plus grande discrétion, prévoit la saisie de tous les biens issus du blanchiment d’argent, souligne la même source.

Mots clés: Blanchiment d’argent , Cocaïne , Interpol

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact