La douane marocaine part en guerre contre les fausses factures turques

19 août 2020 - 23h00 - Economie - Ecrit par : K.B

La forte augmentation des droits de douane sur les produits textiles turcs a poussé certaines entreprises au Maroc et en Turquie à sous-déclarer la valeur de leurs importations.

L’Administration des douanes a depuis longtemps mis en place des outils permettant de redresser de façon systématique la valeur des produits déclarés. Ceci n’a pas empêché les importateurs de tenter de trouver des failles.

La récente augmentation des taxes douanières sur les produits turcs a provoqué un bras de fer avec les fournisseurs turcs, qui craignent de perdre leurs parts de marché dans le pays.

Pour y remédier, ces derniers baissent la valeur déclarée de près de 25%, afin de permettre aux importateurs marocains de maintenir leurs marges, souligne Assabah.

En s’appuyant sur un système d’échanges de données avec les autres pays, les douaniers marocains sont parvenus à déceler les anomalies dans les déclarations, écrit le journal.

Sujets associés : Importations - Turquie - Douane marocaine - Fraude

Aller plus loin

La douane marocaine renforce sa lutte contre la fraude et la contrebande

Une convention pour se doter d’un nouveau système de marquage intégré et sécurisé a été signé entre l’Administration des Douanes et impôts indirects (ADII)Douane marocaine...

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du...

La douane marocaine fait une fleur aux exportateurs

Face aux conséquences qui découlent de la pandémie du Covid-19, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) adopte des assouplissements en faveur des exportateurs.

Belle opération pour la douane : 103,7 milliards de DH encaissés en 2019

2019 aura été pour la douane marocaine, une année prospère. En effet, elle a réalisé 103,7 milliards de DH de recettes, contre 100,8 milliards l’année précédente. À la réunion...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’amande américaine écrase la concurrence marocaine

L’amande américaine a la cote au point de dominer le marché local au détriment de l’amande marocaine. Conséquence : le Maroc peine à écouler son produit pourtant meilleur que celui qui est importé.

MRE et exportation de devises : ce que dit la douane

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) doivent être attentifs aux nouvelles dispositions réglementaires définies par le Guide de la douane 2023. Le document met l’accent sur l’exportation d’instruments ou de moyens de paiement en devises étrangères...

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Maroc : les cigarettes vont coûter plus cher

Les prix des paquets de cigarettes connaîtront une hausse dès le 1ᵉʳ janvier au Maroc, conformément aux dispositions relatives au relèvement de la taxe intérieure de consommation (TIC) sur le tabac.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.