Maroc : l’ex-affaire « WANA » refait surface, des patrons très inquiets

10 mars 2022 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La Brigade nationale de la police judiciaire de Casablanca a transmis des convocations individuelles de la justice à plusieurs hommes d’affaires soupçonnés de blanchiment d’argent dans l’ex-affaire “WANA”.

Panique dans le rang de bon nombre d’hommes d’affaires de la région de Casablanca. Certains d’entre eux ont reçu des convocations pour se présenter au bureau du juge d’instruction près le tribunal de Aïn Sbaâ, rapporte Assabah. La convocation ne porte pas mention de l’accusation. Ne sachant pas à quoi s’attendre, des hommes d’affaires ont rassemblé tous leurs documents bancaires et titres fonciers pour s’assurer qu’ils ne comportaient aucune anomalie ou infraction à la loi. Ils ont même sollicité des avocats pour qu’ils les aident à avoir une idée de l’accusation.

À lire : Des politiciens et hommes d’affaires marocains dans les radars d’Interpol

Ces hommes d’affaires casablancais ont répondu à leurs convocations et ont découvert que le dossier pour lequel ils étaient convoqués concerne le piratage des communications téléphoniques vers l’étranger. Un scandale qui avait éclaté il y a plusieurs années. L’ancien directeur de l’opérateur téléphonique WANA avait été arrêté puis condamné à 5 ans de prison ferme dans le cadre de cette affaire. Plusieurs complices et leurs sociétés avaient été également condamnés. Cette affaire refait surface suite à la citation d’autres noms par l’ancien directeur de WANA.

Sujets associés : Casablanca - Blanchiment d’argent - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ)

Aller plus loin

Des politiciens et hommes d’affaires marocains dans les radars d’Interpol

La liste des personnes impliquées dans le trafic de cocaïne et le blanchiment d’argent ne cesse de s’allonger au Maroc, selon Interpol. Une enquête, ouverte par le bureau...

Une banque marocaine en Belgique au coeur d’une affaire de blanchiment d’argent

La police judiciaire fédérale de Bruxelles aux trousses de la banque "Chaabi Bank", filiale du groupe bancaire marocain " Banque Populaire ". C’est dans le cadre d’une enquête...

Blanchiment d’argent : explosion des déclarations de soupçons au Maroc

Plus de 1000 déclarations de soupçons liées à des cas de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme ont été reçues par l’Unité de traitement du renseignement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Scandale des billets du Mondial 2022 : d’autres têtes vont tomber

La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) devrait auditionner d’autres personnes dont des présidents de clubs de football, un membre fédéral et un animateur radio soupçonnées d’être impliquées dans l’affaire dite du « scandale des billets du...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...