Benslimane : une escoquerie immobilière à 30 millions de dirhams

19 mars 2022 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le tribunal de première instance d’Ain Sebaa a condamné le président d’une coopérative, son épouse et deux de ses collègues à des peines de prison ferme allant de 2 à 9 ans pour escroquerie et abus de confiance.

Les mis en cause faisaient tous partie de la coopérative « Bassatine » à El Mansouria (province de Benslimane). Le président B.A a été condamné à 9 ans, son épouse N.B à 2 ans, le trésorier S.Z et l’assesseur A.F respectivement à 7 ans chacun de prison ferme, rapporte le quotidien Assabah. En plus des peines d’emprisonnement, les quatre accusés doivent verser la somme de 30,95 millions de dirhams de dommages aux adhérents de la coopérative d’habitation.

À lire : MRE : les plaintes pour arnaque immobilière ont grimpé de 45 % en 2021

L’affaire a éclaté lorsque 200 adhérents ont porté plainte assurant que depuis la création de la coopérative en 2015, ils ont versé des acomptes de plus de 300 000 dirhams chacun, mais qu’ils n’ont jamais été convoqués pour une assemblée afin de comprendre comment les fonds déposés sont gérés.

À lire : Des MRE parmi les victimes d’une arnaque immobilière à Casablanca

Non seulement ils accusent les membres du bureau de n’avoir jamais payé le terrain sur lequel devraient être construits les logements, mais ils se sont également rendu compte que le propriétaire du terrain avait porté plainte contre le bureau pour un chèque sans provision de 15 millions de dirhams alors que les travaux de construction avaient déjà commencé. De plus, le promoteur immobilier a arrêté les travaux pour défaut de paiement.

À lire : L’arnaque immobilière à Guercif prend de l’ampleur

Les adhérents ont ensuite découvert que les responsables de la coopérative effectuaient des dépenses illégales en transférant de l’argent des comptes vers leurs comptes personnels. L’enquête menée par la police a permis de découvrir que la somme de 15 millions de dirhams a été virée sur le compte de l’accusé A.F qui a été condamné à 7 ans de prison ferme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Benslimane - Prison - Arrestation - Escroquerie - Plainte

Aller plus loin

Immobilier : des MRE arnaqués manifestent à Paris (vidéo)

Comme prévu, des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont profité du Salon de l’Immobilier, "Smap Immo", organisé à Paris, pour manifester contre les arnaques dont ils ont été...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant...

Casablanca : vaste escroquerie touchant l’immobilier

À Casablanca, un vaste réseau d’arnaqueurs ont sous-évalué les biens immobiliers mis aux enchères suite à la crise sanitaire liée au coronavirus.

Nador : des MRE arnaqués dans une opération immobilière

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont été victimes d’une arnaque immobilière à Nador. L’accusé principal, un promoteur immobilier propriétaire et gérant unique d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Maroc : l’aide au logement crée des mécontents

Alors que les primo-acquéreurs ont favorablement accueilli le nouveau programme d’aide au logement, les promoteurs immobiliers, eux, préfèrent jouer la carte de la prudence. Ils invitent le gouvernement à revoir les conditions pour rendre l’offre plus...

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.