Benslimane : une escoquerie immobilière à 30 millions de dirhams

19 mars 2022 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le tribunal de première instance d’Ain Sebaa a condamné le président d’une coopérative, son épouse et deux de ses collègues à des peines de prison ferme allant de 2 à 9 ans pour escroquerie et abus de confiance.

Les mis en cause faisaient tous partie de la coopérative « Bassatine » à El Mansouria (province de Benslimane). Le président B.A a été condamné à 9 ans, son épouse N.B à 2 ans, le trésorier S.Z et l’assesseur A.F respectivement à 7 ans chacun de prison ferme, rapporte le quotidien Assabah. En plus des peines d’emprisonnement, les quatre accusés doivent verser la somme de 30,95 millions de dirhams de dommages aux adhérents de la coopérative d’habitation.

À lire : MRE : les plaintes pour arnaque immobilière ont grimpé de 45 % en 2021

L’affaire a éclaté lorsque 200 adhérents ont porté plainte assurant que depuis la création de la coopérative en 2015, ils ont versé des acomptes de plus de 300 000 dirhams chacun, mais qu’ils n’ont jamais été convoqués pour une assemblée afin de comprendre comment les fonds déposés sont gérés.

À lire : Des MRE parmi les victimes d’une arnaque immobilière à Casablanca

Non seulement ils accusent les membres du bureau de n’avoir jamais payé le terrain sur lequel devraient être construits les logements, mais ils se sont également rendu compte que le propriétaire du terrain avait porté plainte contre le bureau pour un chèque sans provision de 15 millions de dirhams alors que les travaux de construction avaient déjà commencé. De plus, le promoteur immobilier a arrêté les travaux pour défaut de paiement.

À lire : L’arnaque immobilière à Guercif prend de l’ampleur

Les adhérents ont ensuite découvert que les responsables de la coopérative effectuaient des dépenses illégales en transférant de l’argent des comptes vers leurs comptes personnels. L’enquête menée par la police a permis de découvrir que la somme de 15 millions de dirhams a été virée sur le compte de l’accusé A.F qui a été condamné à 7 ans de prison ferme.

Sujets associés : Immobilier - Benslimane - Prison - Arrestation - Escroquerie - Plainte

Aller plus loin

Une arnaque immobilière à El Jadida

La police d’El Jadida a arrêté un individu accusé d’avoir arnaqué plusieurs potentiels acquéreurs de biens immobiliers qui lui ont versé des sommes d’argent conséquentes en...

Nador : des MRE arnaqués dans une opération immobilière

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont été victimes d’une arnaque immobilière à Nador. L’accusé principal, un promoteur immobilier propriétaire et gérant unique d’une...

Des MRE parmi les victimes d’une arnaque immobilière à Casablanca

Une nouvelle manifestation contre une arnaque immobilière dans les rues de Casablanca. Des dizaines de personnes ont exprimé leur mécontentement devant le siège de la société...

Immobilier : des MRE arnaqués manifestent à Paris (vidéo)

Comme prévu, des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont profité du Salon de l’Immobilier, "Smap Immo", organisé à Paris, pour manifester contre les arnaques dont ils ont été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Le roi Mohammed VI lance l’aide au logement

Les choses se précisent pour la mise en œuvre du nouveau programme d’aide au logement visant à renouveler l’approche d’accès à la propriété, en suppléant au pouvoir d’achat des ménages, via une aide financière directe aux acquéreurs.

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Au Maroc, la filière de la location saisonnière se requinque

La location immobilière saisonnière au Maroc suscite un fort engouement à mesure qu’approchent les vacances. De quoi revigorer le secteur après deux années de disette dues à la crise sanitaire de Covid-19.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.