Recherche

Les Îles Canaries craignent déjà le port géant de Dakhla

Le port de Dakhla deviendra-t-il comme Tanger Med ?

8 septembre 2019 - 14h30 - Economie

Le jeudi 5 septembre dernier, le Gouvernement marocain a révisé les investissements destinés au port annoncé de Dakhla, au nord de la frontière mauritanienne. Il a été porté à la hauteur de 940 millions d’euros, et sa mise en service sera effective d’ici sept ans.

Fort du succès de Tanger Med, le Maroc va édifier une réplique près des îles Canaries. Son nom, "Dakhla Atlantique", sera un port commercial dont l’emplacement, initialement prévu à environ 70 kilomètres au nord de Dakhla, sera situé à mi-chemin entre Casablanca (1 500 kilomètres au nord) et Dakar (1 300 au sud).

Selon le journal espagnol, ABC, ce géant comprendra une digue principale de 2 800 mètres, une secondaire de 600 mètres et un quai commercial de 800 mètres. L’annonce de ce projet gigantesque sème déjà la crainte dans les milieux portuaires de Las Palmas.

Pour sa part, le nouveau Président de Puertos de Las Palmas, Luis Ibarra, a d’ores et déjà annoncé un programme visant à ne pas perdre des parts de marché et à mieux développer le potentiel du leader historique du commerce de marchandises dans les Îles Canaries.

Pour le Gouvernement marocain, "il s’agit d’un pôle portuaire important qui rejoint les autres principaux ports du pays (Casablanca, Tanger Med, Nador West Med, Safi et le projet Kénitra) et "renforcera la position du pays en tant que porte d’entrée du continent africain".

Par ailleurs, il est également prévu une zone franche qui sera construite près de ce port dont l’estimation du trafic atteindra 2,2 millions de tonnes au cours des premières années d’exploitation, toute chose qui conduira à un pôle économique qui, à en croire les autorités marocaines, "attirera les investissements et créera des emplois".

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact