Port du voile : Bella Hadid critique la France

24 février 2022 - 08h40 - Ecrit par : S.A

La top-modèle américaine Bella Hadid appelle la France, l’Inde, le Québec, la Belgique et tous les autres pays du monde qui sont discriminatoires envers les femmes musulmanes, à repenser leur politique.

Dans bon nombre de pays comme la France, l’Inde, le Québec, la Belgique, il ne fait pas bon d’être une musulmane voilée. Les discriminations envers ces femmes sont légion. Le mannequin américain Bella Hadid exprime sa solidarité avec elles en affichant son look du défilé de mode de la marque Proenza Schouler lors de Fashion Week de New York. Elle a enfilé une tenue à capuche entièrement noire. Bella a également partagé l’histoire de Hoda, une jeune fille qui a été attaquée à cause de son hijab.

À lire : France : les « Hijabeuses » manifestent contre l’interdiction du port du voile en compétition

Dans différentes posts sur Instagram, elle a expliqué comment les projets de loi anti-hijab qui sont en train d’être adoptés ou qui ont déjà été adoptés traduisent non seulement « l’islamophobie », mais aussi la misogynie profondément enracinée qui pousse les hommes à penser qu’ils peuvent dire à une femme, en 2022, ce qu’elle peut ou ne peut pas porter. « Bien que différentes formes de hijab et de couvre-chefs commencent à faire leur apparition dans la mode, souvenons-nous encore de la lutte quotidienne, des abus et de la discrimination auxquels les femmes musulmanes sont régulièrement confrontées en raison de leur foi », a-t-elle dit.

À lire : Halima Aden, première mannequin afro-américaine voilée renonce aux défilés de mode

Le mannequin américain d’origine hollandaise-palestinienne dit avoir vu de ses propres yeux la discrimination à laquelle les personnes de couleur (POC) et les musulmans sont régulièrement confrontés dans la mode. « Je sais que beaucoup de mes sœurs musulmanes ont été confrontées à des projections injustes des autres. C’est biaisé, préjudiciable et carrément raciste », affirme-t-elle. Le mannequin de 25 ans exhorte par ailleurs « la France, l’Inde, le Québec, la Belgique et tous les autres pays du monde qui sont discriminatoires envers les femmes musulmanes, à repenser les décisions » qu’ils ont déjà prises ou prendront à l’avenir concernant « un corps qui n’est pas » le leur.

À lire : Le mannequin marocain Maria Idrissi voilée dans la dernière pub pour H&M

Selon elle, ce n’est pas le travail des dirigeants de dire aux femmes ce qu’elles doivent ou ne doivent pas porter, surtout quand il s’agit de foi et de sécurité. « Les hijabeuses en France ne sont pas autorisées à porter leur hijab à l’école, jouer, faire du sport, nager, même sur leurs photos d’identité. On ne peut pas être fonctionnaire ou travailler dans les hôpitaux avec un hijab. Pour obtenir un stage, la plupart des universités diront, la seule façon d’en obtenir un est d’enlever le hijab. C’est ridicule et cela montre vraiment à quel point le monde est islamophobe sans même le reconnaître », a dénoncé Bella.

Tags : France - Inde - Voile islamique

Aller plus loin

Halima Aden, première mannequin afro-américaine voilée renonce aux défilés de mode

Halima Aden, 23 ans, première mannequin afro-américaine voilée a décidé de ne plus participer aux défilés de mode pour des raisons religieuses.

Bruxelles : relance de la bataille juridique contre les étudiantes voilées

Les professeurs de la Haute École Francisco Ferrer ont relancé la procédure judiciaire contre le port de signe convictionnel à l’école. Quelque 70 professeurs ont décidé...

France : interdiction de porter le voile avec la robe d’avocat

La justice française a confirmé, mercredi, l’interdiction faite aux avocats de porter le voile et d’autres symboles religieux au palais de justice de...

Le mannequin marocain Maria Idrissi voilée dans la dernière pub pour H&M

Le mannequin marocain Maria Idrissi fait une apparition dans la dernière vidéo de promotion de H&M. Nous avons déjà publié il y a quelques jours la photo de la campagne, voici...

Nous vous recommandons

Maroc-Israël : accord historique dans le domaine de la technologie

Le Maroc et Israël s’apprêtent à renforcer leur coopération dans le domaine de la technologie. Un accord historique sera signé entre les deux pays, qui permettra de dynamiser les liens bilatéraux.

Durcissement d’octroi des visas aux Marocains : la France ne lâche pas

S’exprimant lors du sommet sur la Francophonie à Djerba, le chef d’État français Emmanuel Macron se félicite des retombées de la restriction des octrois de visas pour l’Algérie, le Maroc et la Tunisie décidée en...

Les Émirats arabes unis offrent des avions Mirage 2000-9 au Maroc

Les Émirats arabes unis vont céder au Maroc une partie de leur flotte de 68 avions de combat Mirage 2000-9.

Maroc : les prix de l’alcool flambent après le ramadan

Au Maroc, les prix de l’alcool sont en nette augmentation depuis la fin du ramadan au point de peser sur le moral des commerçants et des consommateurs.

Un Franco-marocain veut investir dans l’immobilier au Portugal (240 appartements)

Lahoucine Aourik, homme d’affaires Franco-marocain compte investir dans un grand projet immobilier dont Kronos Homes, un promoteur immobilier espagnol, est l’initiateur.

La Rolls-Royce du roi Hassan II a trouvé preneur

Proposée aux enchères sur le site Autoscout il y a quelques jours, la voiture Rolls-Royce Camargue de 1977 ayant appartenu à feu Hassan II a trouvé preneur. La première tentative remonte à 2016.

Des Colombiens en prison au Maroc affirment être « battus et torturés »

Harold Barona, un Colombien originaire de la municipalité de Puerto Escondido, et ses compatriotes Nelson et Jair, ont été arrêtés par la police marocaine à leur arrivée à Rabat. Depuis, ils sont maintenus en détention et «  maltraités sans raison  »,...

Le Maroc finira par revendiquer Ceuta et Melilla

Après avoir reçu le soutien des États-Unis, de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne à son plan d’autonomie du Sahara, le Maroc, une fois la question de la souveraineté de ce territoire obtenue, concentrera son énergie sur Sebta et Melilla qu’il...

Le rappeur marocain Morad fait entrer une expression dans le langage courant

Que signifie « MDLR », entendez littéralement «  Mec de la rue  »  ? Le rappeur espagnol d’origine marocaine Morad, qui en est le concepteur, explique ce qu’il faut comprendre par ces quatre lettres.

Réaction du gouvernement à l’opération #SauverRayan

Le gouvernement a réagi jeudi à l’opération #SauverRayan. Mustapha Baitas, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, a indiqué que les efforts se font pour secourir l’enfant de 5 ans, tombé dans un puits dans le...