Pourquoi les footballeurs binationaux choisissent le Maroc plutôt que l’Europe ?

29 juin 2024 - 08h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Les footballeurs binationaux sont de plus en plus nombreux à tourner le dos aux pays européens -Pays-Bas/Belgique- qui les ont vus naître où ils ont grandi et préféré le Maroc. Pourquoi ce choix persiste ?

Bon nombre de joueurs belgo-marocains et néerlando-marocains ne participent pas à l’Euro 2024 avec les sélections belge et néerlandaise. Et pour cause, ils ont choisi le Maroc comme nationalité sportive au détriment de la Belgique et des Pays-Bas. Parmi eux, figurent Couhaib Driouech, star néerlando-marocaine de l’équipe marocaine des moins de 23 ans, Adnan al-Boujoufi, qui jouait pour les Pays-Bas des moins de 15 ans, et le jeune prodige belgo-marocain de 13 ans Ilyes Bennane, écrit The New Arab. Plusieurs facteurs expliquent l’intérêt des jeunes Marocains pour leur pays d’origine. « Si vous faites la moindre petite erreur ici, sachant que vous êtes d’origine marocaine, vous êtes victime de critiques exagérées, contrairement aux Néerlandais qui ont une plus grande marge d’erreur », a expliqué Hakim Ziyech dans une interview accordée à un média. En 2015, il a préféré rejoindre l’effectif des Lions de l’Atlas que de jouer pour les Pays-Bas. Situation similaire en Belgique. Dans un entretien avec la RTBF, le Belgo-marocain Khalid Zinbi, recruteur pour les équipes de jeunes belges, a affirmé que les joueurs d’origine marocaine sont souvent méprisés parce qu’ils ont tendance à être « plus petits, plus minces, plus techniques, ils ont un physique moins imposant » que les entraîneurs ne privilégient pas lorsqu’ils forment une équipe. C’est pourquoi, « beaucoup de joueurs pensent qu’il y a une “xénophobie du football” pour ce type de formation – donc dès qu’ils ont une porte de sortie, la possibilité de représenter un autre pays, ils font ce choix », a-t-il ajouté.

À lire :Football : le Maroc à la chasse aux binationaux

Les journalistes sportifs néerlandais Nordin Ghouddani et Thomas Rijsman ont abordé le sujet dans leur livre « Fierté marocaine », publié en 2020, en interviewant deux douzaines de Néerlandais-Marocains liés au football néerlandais sur leurs expériences. « La tendance était qu’en tant que Marocain, vous étiez déjà mené 1-0, surtout dans le centre de formation… vous devez être trois fois meilleur que votre concurrent, sinon vous ne jouez pas », a déclaré aux médias locaux le
Néerlando-marocain Ghouddani lors de la publication de l’ouvrage. « Ce que nous vivons dans la société, les Marocains le vivent aussi dans le monde du football » a-t-il ajouté, faisant ainsi référence à la discrimination subie par la communauté marocaine aux Pays-Bas. Le leader d’extrême droite néerlandais Geert Wilders, chef du Parti de la Liberté (PVV) qui avait qualifié les immigrés marocains de « racailles » et s’est engagé à interdire l’immigration musulmane aux Pays-Bas s’il était élu, a connu une percée historique aux élections générales et aux élections européennes. En Belgique, le parti d’extrême droite Vlaams Belang n’a pas remporté les élections, mais le sentiment anti-marocain est très répandu dans le pays. Aux Pays-Bas tout comme en Belgique, « les Marocains souffrent depuis longtemps de discrimination en matière d’emploi et de taux plus élevés de profilage racial et de brutalités policières que leurs homologues blancs – ce qui a un impact sur leur sentiment de fierté ou d’appartenance à ces pays », analyse Shahla Omar ancienne journaliste et rédactrice en chef de The New Arab.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lions de l’Atlas - Pays-Bas - Belgique - Football - Couhaib Driouech

Aller plus loin

Football : la “guerre” des binationaux s’intensifie entre l’Espagne et le Maroc

Luis de la Fuente va dévoiler sa liste pour les prochaines échéances de l’équipe nationale espagnole, et le nom de Brahim Díaz sera sans doute absent. Le jeune attaquant du Real...

D’autres binationaux pourraient suivre l’exemple de Brahim Díaz

Le cas de Brahim Diaz, qui a choisi le Maroc comme nationalité sportive au détriment de l’Espagne, risque de faire des émules. Plusieurs joueurs d’origine marocaine pourraient...

Pourquoi les joueurs belgo-marocains préfèrent-ils le Maroc à la Belgique ?

Pourquoi de nombreux joueurs belgo-marocains qui passent par toutes les catégories chez les jeunes en Belgique finissent par choisir le Maroc comme nationalité sportive en...

Football : les binationaux que le Maroc a « volés » à l’Espagne

Le cas de Brahim Diaz, qui a décidé de jouer pour l’équipe marocaine au détriment de la Roja, ramène sur le tapis la rivalité saine qui a toujours existé entre les deux pays en...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Olympique de Marseille veut mettre la main sur Azzedine Ounahi

L’Olympique de Marseille souhaite s’offrir, dès le prochain mercato hivernal, les services de l’international marocain Azzedine Ounahi qui s’est illustré au Mondial avec l’équipe nationale.

Le Maroc aura le 2e plus grand stade de football au monde

À peine quelques semaines se sont écoulées depuis le choix, par la FIFA, de l’Espagne, du Portugal et du Maroc comme coorganisateurs de la Coupe du Monde 2030, et bien que la confirmation officielle et le dévoilement du projet final ne soient pas...

Vahid Halilhodzic ne digère toujours pas son éviction par le Maroc

Il aurait dû être au Qatar. C’est ce qu’estime l’ancien entraineur des Lions de l’Atlas qui ne digère toujours pas d’avoir été viré par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) à trois mois de la Coupe du monde.

La FIFA salue la belle complicité entre Hakimi et Ziyech

La coupe du monde Qatar 2022 donne naissance à une belle complicité entre les internationaux marocains Hakim Ziyech et Achraf Hakimi, qui ont, avec leurs coéquipiers, amené le Maroc en huitièmes de finale. Un exploit historique.

Fati Jamali présente des excuses à Ziyech

L’influenceuse Fati Jamali, par ailleurs ex-Miss Beauté arabe, s’est excusée auprès de l’international marocain Hakim Ziyech après l’avoir accusé d’être arrogant avec ses fans.

CAN 2024 : les Lions de l’Atlas prêts à rugir, mais ce sera difficile

À quelques jours du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en Côte d’Ivoire, le capitaine des Lions de l’Atlas Romain Saïss affiche une certaine sérénité. Il estime que le Maroc - demi-finaliste de la coupe du monde Qatar 2022 – doit...

CAN 2025 : Patrice Motsepe contredit le Maroc

Le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Patrice Motsepe, a, lors d’une conférence de presse tenue à Abidjan, exprimé sa réticence à confirmer les dates précises de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) prévue pour 2025,...

Walid Regragui sanctionné sévèrement par la CAF, le Maroc conteste

La Fédération Royale Marocaine de Football a contesté la décision de la Confédération Africaine de Football concernant Walid Regragui, l’entraîneur de l’équipe du Maroc.

Séville FC offre Youssef En-Nesyri à l’Inter

Séville FC entend offrir l’international marocain Youssef En-Nesyri à l’Inter Milan qui est en quête d’un attaquant. Du côté du club italien, l’heure est à la réflexion.

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.