10 à 15 ans de prison ferme pour trois mineurs terroristes

11 mars 2008 - 11h02 - Maroc - Ecrit par : L.A

Trois mineurs marocains ont écopé lundi de peines de prison allant de 10 ans à 15 ans pour avoir trempé dans des attentats terroristes à Casablanca en 2007. Lors d’une audience à huis clos, la cour d’appel de Salé a condamné un mineur à 15 ans de réclusion et deux autres à 10 ans pour avoir constitué une bande criminelle dans le but de préparer et commettre des actes terroristes sur le territoire marocain.

Les trois mis en cause étaient poursuivis également pour participation à la fabrication d’explosifs et collecte de fonds pour financer des actes terroristes.

Le 11 mars 2007, le kamikaze Abdelfattah Raydi, s’était donné la mort, en actionnant la ceinture d’explosifs dans un cybercafé situé à la périphérie de Casablanca faisant trois blessés alors que son complice avait été arrêté par la police.

Le même scénario s’est répété le 10 avril 2007 lorsqu’un frère du premier kamikaze s’était donné lui aussi la mort après la déflagration d’une ceinture d’explosifs dissimulée sous ses vêtements dans un quartier populaire de la métropole entraînant la mort d’un officier de police.

Selon le parquet marocain, le groupe planifiait des attentats prenant pour cible le port de Casablanca et des postes de police de la ville.

Source : APA

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Droits et Justice - Procès - Attentats de Casablanca - Prison

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.