Procès du 13-Novembre : témoignage du frère d’Abdelhamid Abaaoud

10 décembre 2021 - 17h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Yassine Abaaoud, frère cadet d’Abdelhamid Abaaoud, l’un des commanditaires des attentats en France en novembre 2015, a témoigné jeudi devant la cour d’assises spéciale dans le cadre du procès du 13 novembre. Les magistrats sont restés sur leur faim.

« Je suis désolé pour toutes les victimes, les personnes innocentes tuées dans les quatre coins du monde. […] Pour ce qui est des faits, je ne suis pas capable de vous donner des informations. Dès lors, je ne sais pas si je vais pouvoir être d’une grande utilité dans ce procès », a prévenu d’emblée Yassine Abaaoud, après avoir décliné son identité. L’étudiant de 26 ans témoignait en visioconférence depuis le siège du parquet fédéral belge à Bruxelles, jeudi dernier.

À lire : Younès, frère Abdelhamid Abaaoud, serait mort en Syrie

« Par rapport à mon frère Abdelhamid, je ne sais rien. Notre famille est dans le doute, car on n’a pas vu son corps, ni de photo. Il y a des légendes qui circulent pour dire qu’il serait encore en vie et que ce n’est pas lui qui a commis ces attentats », explique Yassine Abaaoud, ajoutant que sa famille était “sceptique” à propos de son décès. La dernière fois qu’il a eu son frère au téléphone remonte à janvier 2015. « Il a dit qu’il venait d’y avoir les attentats de Charlie Hebdo et que ça n’était que le début », raconte le témoin.

À lire : Younès Abaaoud serait à Bruxelles

Interrogé sur la radicalisation de son aîné et de ses projets macabres, Yassine répond : « Mon grand frère a quitté le domicile familial à 16 ans. Je ne connaissais pas ses activités, ses fréquentations ». Abdelhamid était parti en Syrie en janvier 2014, avec leur petit frère Younès alors âgé de 13 ans. Ce départ a mis Yassine en difficulté. La justice marocaine l’avait condamné pour « apologie du terrorisme » et « non-dénonciation de crimes terroristes ». « Je ne comprends pas pourquoi j’ai été détenu au Maroc », dit-il.

À lire : Belgique : le frère Abdelhamid Abaaoud, Yassine, condamné pour cambriolage

Insatisfaite des réponses de Yassine, une avocate de partie civile, tente de lui tirer les vers du nez. « Vous avez perdu deux frères (Le petit Younès serait, lui aussi, mort en Syrie, NDLR) ça a dû entraîner un choc dans votre famille…  ». « Je préfère ne pas en parler », rétorque Yassine Abaaoud. Il accepte de répondre pour les victimes. « Je vais vous répondre. Ma famille s’est brisée, en gros ça n’a pas été facile pour aucune personne. On espère toujours le retour de mon petit frère. Et on en paye encore les pots aujourd’hui. On était des commerçants sans histoire et tout a changé. Vivre ici en Belgique sans mes parents. Mes parents sont séparés. Ça n’a pas été facile et c’est toujours pas facile ».

Sujets associés : France - Belgique - Procès - Abdelhamid Abaaoud - Attentat

Aller plus loin

Attentat de Paris : Abdoullah Courkzine risque trois ans de prison

Poursuivi par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir hébergé Abdelhamid Abaaoud après les attentats de Paris, la procureure fédérale a requis, lundi matin, une peine...

Younes Abaaoud, Marocain de 13 ans, djihadiste en Syrie

Un adolescent belge d’origine marocaine se trouve depuis le début de l’année en Syrie avec son grand frère de 27 ans, pour combattre aux côtés des djihadistes. Younes Abaaoud,...

Quand le Mossad tuait « par erreur » un Marocain en Norvège

Chico, guitariste français d’origine marocaine et par ailleurs ancien membre des Gipsy Kings revient sur un épisode de sa vie qui l’a marqué profondément : l’assassinat en 1973...

Younès, frère Abdelhamid Abaaoud, serait mort en Syrie

C’est une information qui n’a pas encore été confirmée officiellement, mais il semblerait que Younès, frère d’Abdelhamid Abaaoud, homme qui serait derrière les attentats de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.