Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

7 octobre 2022 - 16h20 - Economie - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Le Maroc est l’un des plus gros marchés de la zone Afrique du Nord, surtout actuellement où la production céréalière piétine en raison de la sécheresse. Lors des rencontres franco-marocaines des céréales, qui marquent le début de la campagne de commercialisation des céréaliers français, plus de 40 sociétés françaises et européennes ont exprimé leur capacité à combler les besoins du marché marocain, rapporte le quotidien Les Inspirations Eco.

À lire : Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Cinquième producteur mondial et quatrième exportateur de blé meunier, la France entend fournir au Maroc, près de 5 millions de tonnes (Mt) de blé meunier, 600 000 tonnes de blé dur, 500 000 tonnes d’orge et plus de 2,5 Mt de maïs. Puisque le besoin sur place est important, la France devra fournir bien plus que d’habitude, surtout en blé meunier.

À lire : Le Maroc perd 1,6 million d’hectares de céréales

« Les exportations françaises permettent de couvrir 60 % des besoins en blé, pour assurer une consommation par habitant parmi les plus élevées au monde (plus de 180 kg/habitant et par an), mais aussi pour assurer le besoin en maïs et orge pour l’alimentation animale », lit-on dans le journal.

Sujets associés : Importations - Agriculture - Sécheresse au Maroc

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À fin...

Céréales : pour éviter la pénurie, le Maroc diversifie ses sources d’approvisionnement

Pour assurer son approvisionnement en céréales, le Maroc a opté pour une diversification des sources sur le marché international. Lors de la précédente saison agricole, le royaume...

Le Maroc perd 1,6 million d’hectares de céréales

Le ministre de l’Agriculture Mohamed Sadiki a annoncé lors de son dernier passage au parlement que la production de céréales cette année sera fortement réduite en raison de la...

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans...

Nous vous recommandons

Importations

Les agriculteurs canariens se plaignent (encore) des produits marocains

Les principales organisations d’agriculteurs des Îles Canaries demandent à l’Union européenne de modifier l’accord commercial avec le Maroc qui continue d’exporter la même quantité de produits agricoles sur le marché européen, malgré le départ du Royaume-Uni...

Maroc : importations en hausse, les exportations en baisse

Au premier semestre de l’année, les importations marocaines ont atteint 365,5 MMDH, en progression de 44,2% par rapport à la même période en 2021. En revanche, les exportations ont montré des signes de ralentissement s’établissant à 215 MMDH contre 152,3...

Le Maroc veut privilégier la production locale pour sauver l’économie nationale

Le Maroc vient de prendre une décision historique pour relancer son économie, fortement impactée par le coronavirus. Il remplace 40 milliards de dirhams d’importations par la production locale.

Quelles conséquences économiques de la guerre russo-ukrainienne pour le Maroc ?

La guerre russe en Ukraine pourrait impacter négativement l’économie marocaine, les deux pays étant les partenaires commerciaux du Maroc. Le royaume pourrait être confronté à une flambée des prix de certains produits, notamment le...

Carburants : les exportations russes vers le Maroc explosent

Le Maroc est cité comme l’une des principales destinations des livraisons russes de produits pétroliers en Afrique et dans le monde. En 2022, le royaume a vu son approvisionnement en diesel accéléré pour s’établir à 735 000 tonnes contre 66 000 tonnes en...

Agriculture

Cannabis : la production du "Kartika", un danger pour l’irrigation au Maroc

Les trafiquants de «  Kartika  » se procurent de vastes terres agricoles, installent sans autorisation des forages et surexploitent les rivières et les sources d’eau du Royaume. Face à l’ampleur de la situation, les ONG du nord du Maroc tirent la sonnette...

La vie bestiale de salariés marocains exploités par un réseau en France

Le tribunal correctionnel de Dieppe se penche sur l’affaire d’un réseau de travail illégal actif à Neuf-Marché qui a été démantelé près de Gournay-en-Bray. Les victimes sont des salariés agricoles venus du...

Le Maroc retire plus de 300 pesticides du marché

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a décidé de retirer du marché plus de 300 matières actives, relevant de produits pesticides à usage agricole et qui présentent des dangers pour la santé humaine et...

Maroc : légère hausse de la croissance économique au 1er trimestre

L’économie marocaine devrait connaître une croissance de 0,5% au premier trimestre « en variation annuelle, après quatre trimestres consécutifs de baisse », a indiqué le Haut-commissariat au Plan (HCP).

L’OCP fait appel devant la justice américaine

Désormais, toute importation d’engrais phosphatés marocains aux États-Unis doit fait l’objet de droits compensateurs. Suite à cette décision des autorités américaines, le groupe OCP vient de faire appel.

Sécheresse au Maroc

Rabat : des chiens renifleurs détectent les fuites d’eau

Du nouveau au Maroc. Des chiens renifleurs sont utilisés pour détecter les fuites sur les réseaux d’eau à Rabat-Salé et Skhirat-Témara. L’expérimentation est menée dans la région par une entreprise française cynotechnique. Objectif : préserver la ressource en...

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le...

Le Maroc vit sa pire sécheresse depuis 30 ans

Le Maroc connaît actuellement un été plus chaud et plus sec que d’habitude, avec des vagues de chaleur successives qui ont provoqué des incendies dans différentes provinces. C’est la pire sécheresse qui frappe le royaume depuis ces trois dernières décennies,...

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Maroc : l’absence de pluie provoque un véritable exode rural (Vidéo)

À Azbane Lagrinate, un village situé à 47 kilomètres au nord de Marrakech, la sécheresse pousse des agriculteurs à se déplacer vers les villes. Le royaume traverse l’une des pires sécheresses de ces30 dernières années, ne laissant quasiment aucune autre...