Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

7 octobre 2022 - 16h20 - Economie - Ecrit par : G.A

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Le Maroc est l’un des plus gros marchés de la zone Afrique du Nord, surtout actuellement où la production céréalière piétine en raison de la sécheresse. Lors des rencontres franco-marocaines des céréales, qui marquent le début de la campagne de commercialisation des céréaliers français, plus de 40 sociétés françaises et européennes ont exprimé leur capacité à combler les besoins du marché marocain, rapporte le quotidien Les Inspirations Eco.

À lire : Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Cinquième producteur mondial et quatrième exportateur de blé meunier, la France entend fournir au Maroc, près de 5 millions de tonnes (Mt) de blé meunier, 600 000 tonnes de blé dur, 500 000 tonnes d’orge et plus de 2,5 Mt de maïs. Puisque le besoin sur place est important, la France devra fournir bien plus que d’habitude, surtout en blé meunier.

À lire : Le Maroc perd 1,6 million d’hectares de céréales

« Les exportations françaises permettent de couvrir 60 % des besoins en blé, pour assurer une consommation par habitant parmi les plus élevées au monde (plus de 180 kg/habitant et par an), mais aussi pour assurer le besoin en maïs et orge pour l’alimentation animale », lit-on dans le journal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Agriculture - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Céréales : pour éviter la pénurie, le Maroc diversifie ses sources d’approvisionnement

Pour assurer son approvisionnement en céréales, le Maroc a opté pour une diversification des sources sur le marché international. Lors de la précédente saison agricole, le...

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement...

Le Maroc perd 1,6 million d’hectares de céréales

Le ministre de l’Agriculture Mohamed Sadiki a annoncé lors de son dernier passage au parlement que la production de céréales cette année sera fortement réduite en raison de la...

Maroc : achat record de céréales en vue

Les perspectives de récolte de céréales du Maroc, cette année, ne sont pas reluisantes. En cause, la faible pluviométrie enregistrée jusqu’à la mi-avril. Idem pour les récoltes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).