Maroc : achat record de céréales en vue

12 juin 2020 - 15h30 - Economie - Ecrit par : A.P

Les perspectives de récolte de céréales du Maroc, cette année, ne sont pas reluisantes. En cause, la faible pluviométrie enregistrée jusqu’à la mi-avril. Idem pour les récoltes dans les pays voisins. Conséquence, le Maroc pourrait effectuer des achats record de céréales, notamment le blé étranger.

Selon les prévisions du département américain de l’Agriculture, la baisse de l’offre locale pourrait stimuler les achats de blé de la région de 7,4 %, pour atteindre un record de 29,7 millions de tonnes dans l’année à partir de juillet.

Ainsi, pour la première fois en trois saisons, la demande passerait avant celle du Moyen-Orient et de l’Asie du Sud-Est. Malgré la faiblesse des offres de céréales, on note souvent une reprise des achats après la fin des récoltes locales et celles des fournisseurs de la mer Noire et de l’Europe.

Le Maroc pourrait effectuer un achat record de 5,8 millions de tonnes de blé étranger. À cet effet, une mesure exceptionnelle d’exonération des taxes à l’importation jusqu’à fin 2020, a été déjà prise. À en croire le Réseau d’information sur les marchés agricoles méditerranéens, la faible pluviométrie constatée cette année, a été aussi grave que celle de 2016, entrainant des perspectives de récolte « critiques ».

Pour Taoufik Saidi, directeur général du bureau national des céréales, les achats de céréales en Tunisie devraient augmenter d’un tiers pour atteindre 2,5 millions de tonnes, après la baisse des récoltes. L’USDA, quant à elle, prévoit une reprise des achats en Algérie, l’un des clients importants de la France.

Sujets associés : Consommation - Alimentation

Aller plus loin

Maroc : les importations de céréales en hausse de 49,8%

Les importations de céréales pour le compte des sept premiers mois de l’année ont atteint 5,9 millions de tonnes, en progression de 49,8% par rapport aux sept premiers mois de...

Céréales : le Maroc se fournit en Amérique du Sud

À fin février dernier, le Maroc a importé 41 % de ses besoins nationaux en céréales du Brésil et de l’Argentine, ceci, dans un contexte très tendu des marchés internationaux.

Maroc : baisse de 67% de la production de blé selon la FAO

La production de blé au Maroc devrait chuter drastiquement cette année selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui prévoit une baisse...

Le Maroc augmente ses importations de blé français

Les importations marocaines de blé en provenance de France ont atteint 336 900 tonnes en avril dernier, faisant du royaume le plus gros client de l’Hexagone hors UE. Au total,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les prix de la viande au Maroc résisteront-ils à la sécheresse ?

Les prix de la viande connaîtra-t-il une augmentation au Maroc à cause de la sécheresse qui touche le Maroc depuis quelques années ? Voici la réponse d’un expert du secteur.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Maroc : clap de fin pour Jumia Food

Les Marocains ayant l’habitude de commander via Jumia Food devront dorénavant se diriger vers un concurrent. L’entreprise vient d’annoncer la fin de son service au Maroc.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.