Recherche

Maroc : plainte contre le pass vaccinal

© Copyright : DR

22 octobre 2021 - 14h40 - Société - Par: G.A

La décision du gouvernement d’imposer le pass vaccinal dans les administrations et certains lieux publics continue de faire réagir. Après les internautes, c’est le tour de certains milieux politiques comme Nabila Mounib du Parti socialiste unifié (PSU), qui demande au gouvernement de renoncer à cette décision au risque de se voir attaquer en justice.

Le PSU a décidé de saisir la justice pour demander l’annulation de la décision d’imposer le pass vaccinal. Le parti a tenu une réunion extraordinaire à l’issue de laquelle, Nabila Mounib a déclaré que la décision du gouvernement est « anticonstitutionnelle ». Selon le parti, imposer le pass vaccinal revient à obliger tous les Marocains à se faire vacciner, ce qui constitue, selon lui, une atteinte aux principes des droits de l’Homme, rapporte Assabah.

À lire : Maroc : l’obligation du pass vaccinal fait déjà des mécontents

Le PSU explique que la mise en œuvre du pass vaccinal risque de créer des distorsions et des discriminations pour certains fonctionnaires et ouvriers, qui n’auront plus le droit d’accéder à leur lieu de travail. Il appelle le gouvernement à revoir la décision pour la paix et la cohésion. Pendant ce temps, les forces de sécurité ont été appelées à prendre toutes les mesures qui s’imposent pour qu’aucun citoyen n’accède aux lieux publics concernés par la décision, sans pass vaccinal.

À lire :Maroc : une pétition pour dire non à l’obligation du pass vaccinal

Plusieurs ministères ont également envoyé une circulaire à leurs services centraux et extérieurs pour le respect strict de cette décision par les fonctionnaires et usagers du service public.

Mots clés: Parti Socialiste Unifié (PSU) , Nabila Mounib , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Vaccin anti-Covid-19

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact