Obligation du pass vaccinal : l’Istiqlal parle d’une décision « précipitée »

2 novembre 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Réuni samedi dernier à Rabat pour examiner les derniers développements liés à la question du Sahara marocain, le Comité central du Parti de l’Istiqlal (PI) en a profité pour se pencher sur la vague de mécontentements ayant envahi le Maroc, depuis que le pass vaccinal est devenu obligatoire.

Ainsi, le Comité central et le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, ont reconnu le caractère « précipité » de la décision du gouvernement d’imposer le pass vaccinal. Toutefois ils ont appelé les Marocains à se faire vacciner contre le Covid-19 afin de parvenir à l’immunité collective.

À lire : Maroc : l’obligation du pass vaccinal fait déjà des mécontents

Pour ce qui est du projet de loi de finances 2022, Baraka a estimé que « ce projet n’a pas été préparé par le gouvernement actuel mais par l’exécutif précédent ». Pour lui, « cela n’a pas empêché d’y apporter d’importants amendements au profit des citoyens ».

Sujets associés : Istiqlal - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : des personnalités signent une pétition contre le pass vaccinal

La pétition lancée contre l’obligation du pass vaccinal par un collectif de citoyens, a été soutenue par des personnalités scientifiques et des figures importantes de la vie...

Luxe Radio sanctionnée

Depuis le lundi 8 novembre, l’émission «  Les Matins Luxe  » diffusée sur Luxe Radio sera suspendue pour 3 semaines, suite à une décision du Conseil supérieur de la...

Pass vaccinal : l’AMDH dépose une plainte devant la Cour de cassation

La Cour de cassation a été saisie par une plainte de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) pour révoquer la décision d’imposition du pass vaccinal dans les...

Covid-19 au Maroc : fin de la troisième vague

Après plusieurs mois de stress et de panique, les Marocains peuvent se réjouir de la baisse significative des cas positifs de Covid-19. Ces données enregistrées au cours des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.