Maroc : le CNDH fait des recommandations sur le pass vaccinal

26 octobre 2021 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le Conseil national des droits de l’Homme a fait des recommandations au Chef du gouvernement Aziz Akhannouch suite aux plaintes reçues dans le cadre de l’obligation du pass vaccinal en vigueur au Maroc.

Cette mesure suscite toujours beaucoup de mécontentements et d’injustice dans les administrations fait savoir le CNDH, évoquant dans une lettre au gouvernement, les cas de groupes vulnérables, en particulier les personnes âgées, les femmes et les habitants de villages isolés, qui ont eu des difficultés à télécharger le passeport de vaccinal, mais aussi les transports, les commerces bloqués, sans des mesures alternatives.

De même, poursuit le CNDH, la situation a provoqué un fossé dans le traitement des administrations publiques et des entreprises privées concernant le statut des salariés et des salariés qui n’ont pas le droit de se faire vacciner.

A lire : Maroc : des personnalités signent une pétition contre le pass vaccinal

Conséquence, le Conseil national des droits de l’homme a recommandé au gouvernement de :

• Renforcer de la communication et du conseil auprès des citoyennes et citoyens non encore vaccinés, afin de parvenir à une protection collective contre le Covid-19,

• œuvrer pour assurer l’accès des citoyennes et des hommes aux lieux publics, notamment d’intérêt public, qui ne peuvent être restreints sans décision et sans prendre les mesures transitoires nécessaires, sans préjudice des droits des individus et des groupes à bénéficier des services publics,

• Remplacer le passeport de vaccination » par un « passeport sanitaire », qui peut attester de la vaccination par :

• une attestation de déclaration négative conformément aux modalités de ses pouvoirs ;

• Un certificat médical prouvant la guérison du Covid selon les critères précisés pour cela.

• Un certificat médical prouvant qu’il n’est pas possible de se faire vacciner, délivré par le médecin traitant, pour des raisons précisées médicalement et scientifiquement ;

•  Déterminer un délai raisonnable, pour permettre aux citoyens de s’adapter aux mesures (que ce soit en prenant la première et la deuxième dose ou en obtenant des certificats médicaux…) et pour permettre aux pouvoirs publics de fournir les moyens techniques pertinents nécessaires (attestation de réception de la première dose, passeport sanitaire, Etc.) ;

• Étudier les possibilités d’assouplir les restrictions supplémentaires appliquées sur la base de l’adoption du passeport sanitaire.

Par ailleurs, le CNDH a salué la mobilisation générale autour de la campagne de vaccination et suggère une telle dynamique autour de la mise œuvre des directives liées au pass vaccinal.

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Conseil national des droits de l’Homme (cndh) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Pass vaccinal : l’AMDH dépose une plainte devant la Cour de cassation

La Cour de cassation a été saisie par une plainte de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) pour révoquer la décision d’imposition du pass vaccinal dans les...

Maroc : manifestations contre l’imposition du pass vaccinal

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté à Rabat contre la décision du gouvernement d’imposer sans préavis le pass vaccinal, empêchant les non-vaccinés d’avoir accès aux...

Pass vaccinal : les retardataires affluent dans les centres

La grande affluence enregistrée dans les centres de vaccination ces derniers jours a été saluée par le gouvernement. Les citoyens encore à la traine cherchent à tout prix à...

Pass vaccinal : contrôles renforcés dans les cafés et restaurants

Depuis le 21 octobre, le pass sanitaire est devenu une obligation dans l’ensemble des espaces publics. Même si les patrons des cafés, restaurants et autres lieux de loisir ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Maroc : remaniement imminent pour le gouvernement ?

Au Maroc, Aziz Akhannouch s’apprêterait à remanier le gouvernement. Qui sont les ministres concernés par ce réajustement ?

Loi de finances 2023 : Akhannouch demande aux ministres de réduire les dépenses

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a demandé aux ministres de réduire les dépenses de fonctionnement de leurs départements et de faire des économies sur leurs déplacements (en avion et voitures de fonction).

#AkhannouchGetOut : le hashtag devenu viral sur les réseaux sociaux

Au Maroc, la colère monte contre le chef de gouvernement Aziz Akhannouch à cause de la hausse des prix des produits de grande consommation, notamment le carburant. Bon nombre d’internautes marocains continuent de réclamer son départ.

Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée aux MRE

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé mardi 30 août une réunion consacrée aux Marocains du monde. Il s’agit pour le chef de l’exécutif de mettre en place les stratégies pour venir en aide à la communauté marocaine à l’étranger.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Maroc : une commission mise en place pour la gestion de l’approvisionnement en eau potable

La question liée à la gestion de l’approvisionnement en eau potable a fait l’objet d’une réunion présidée par le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch.