Rabat : les agresseurs d’une étudiante italienne arrêtés

5 mars 2019 - 17h50 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

L’agression d’une étudiante italienne en stage au Maroc avait fait couler beaucoup d’encre. La thèse du viol avec séquestration avait été d’un revers de main balayée par la DGSN. La police judiciaire de Rabat vient d’ailleurs d’avancer dans l’enquête. Deux personnes arrêtées, deux en fuite. Un étudiant et sa soeur font partie du lot.

Samedi dernier, deux personnes appréhendées dans le cadre de cette affaire ont été déférées devant le parquet près la Cour d’appel de Rabat, après avoir été placées en garde à vue pour les besoins de l’enquête. L’une d’elles est un étudiant.

Deux autres personnes sont actuellement recherchées par les services de police : un étudiant et... sa soeur. Un avis de recherche a été emis à leur encontre.

Alors qu’on parlait de viol avec sequéstrations, la DGSN est venue clarifier la situation : tentative de vol avec violence. Notons que c’est très grave également. La victime avait déposé une plainte concernant trois personnes qui auraient, vers 2h30 du matin, tenté de la voler en usant de violence. Ils étaient à bord d’un véhicule et cela s’est passé à proximité de son domicile.

Sujets associés : Italie - Rabat - Violences et agressions

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.