Rabat : trois policiers au cœur d’un scandale de détournement de fonds

23 juin 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Trois agents de police ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête menée par le Bureau national de lutte contre la délinquance économique et financière. Ils sont soupçonnés de dilapidation et le détournement de fonds publics.

Ces accusations surviennent après un audit interne mené par la Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) au sein de l’école de cavalerie. Les résultats ont révélé des irrégularités financières ainsi que des suspicions de fraude dans les marchés publics, conduisant à la suspension de l’ancien directeur de l’école, également contrôleur général. Celui-ci fait l’objet d’une enquête judiciaire, parallèlement à sept autres suspects, dont cinq chefs d’entreprise, soupçonnés d’être complices.

A lire : Cinq policiers déférés pour extorsion et corruption à Salé

Toutes les personnes déférées devant le parquet ont été placées en détention, à l’exception d’une femme placée sous contrôle judiciaire.

Sujets associés : Corruption - Rabat - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine

Aller plus loin

Des policiers marocains soupçonnés de trafic de haschich

L’enquête ouverte par les autorités marocaines après l’arrestation par la Garde civile de deux citoyens de Sebta, en possession d’environ 600 kilos de haschich dissimulés dans...

Un policier casablancais recherché pour corruption

Un officier de police, soupçonné d’être impliqué dans une affaire de corruption, fait l’objet d’une enquête ouverte par la wilaya de la sûreté de Casablanca.

Fès : des policiers se servaient dans les caisses

Trois fonctionnaires de police à Fès ont été arrêtés pour leur implication présumée dans une affaire de falsification, faux et usage de faux et détournement de fonds publics....

Cinq policiers déférés pour extorsion et corruption à Salé

Six personnes dont cinq agents de police en fonction à Salé ont été arrêtés et déférés devant le parquet pour leur implication présumée dans une affaire d’extorsion, de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Hammouchi reçoit en audience le ministre israélien de la Justice

Tête-à-tête entre le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, et le vice-Premier ministre et ministre israélien de la justice, Gideon Saar.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.