Le racisme encore très présent dans le football belge

16 mars 2023 - 19h00 - Belgique - Ecrit par : P. A

Les discriminations envers les jeunes et les professionnels d’origine africaine persistent dans le football belge, selon une étude menée par la KU Leuven, mandatée par l’Union belge.

37,3 % des jeunes sondés affirment avoir été victimes de discrimination sur le terrain. Ils assurent avoir subi des injures racistes et moqueries ou des décisions injustes (sanctions arbitrales, par exemple). De même, 75 % des parents avaient été témoins de discriminations, mais quatre sur dix ont choisi de ne pas intervenir. Aussi, 29 % des enfants et adolescents victimes n’avaient pas osé en parler, révèle l’enquête menée il y a deux ans.

Selon le sociologue Martijn Truys qui a analysé toutes les données disponibles des 385 joueurs ayant évolué en Jupiler Pro League au cours de la saison 2019-2020, avec un accent particulier sur le volet ethnique, plusieurs joueurs d’origine africaine sont souvent pénalisés. Ils sont les plus susceptibles de rester sur le banc en début de match, de recevoir un carton rouge, d’être plus vite remplacés, bref d’avoir moins de temps de jeu que leurs coéquipiers blancs.

À lire : Belgique : la Pro League veut sévir contre les chants racistes

Le chercheur observe que les joueurs d’origine africaine ou de parent africain sont les plus nombreux à occuper les postes d’attaquant (46 %) et moins de gardiens (3 %). En revanche, les blancs sont plus représentés en défense (31,3 %) et ont cinq fois plus de chances d’occuper ce poste. « Les positions de jeu sont distribuées selon des avantages physiques supposés des personnes en fonction de leur origine », explique le professeur Jeroen Scheerder, sociologue du sport, qui a supervisé les deux études.

« Dans le foot pro, les joueurs noirs ont davantage de chances d’être attaquants parce qu’ils sont censés être rapides, explosifs et qu’il suffit d’exécuter ce que d’autres construisent », ajoute-t-il. « On a vu que le même schéma s’appliquait très tôt : les enfants et ados d’origine maghrébine ou subsaharienne étaient orientés vers des positions qui ne requièrent pas de trop faire des actions cognitives, alors que les rôles de meneurs et les gardiens étaient davantage blancs », révélait déjà une étude menée auprès des jeunes joueurs belges âgés de 10 à 20 ans pendant la saison 2020-2021.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Football - Racisme

Aller plus loin

Réaction de Redouan El Yaakoubi après le retrait du brassard de capitaine

Réagissant à la décision d’Excelsior Rotterdam de lui retirer le brassard de capitaine, Redouan El Yaakoubi affirme ne pas regretter avoir refusé de porter le brassard OneLove...

CHAN 2023 en Algérie : Benkirane condamne les propos racistes contre les Marocains

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), se désole des propos racistes tenus par des supporters présents à l’égard des Marocains...

Refus de l’affiche OneLove : Redouan El Yaakoubi perd son brassard de capitaine

Le joueur néerlandais d’origine marocaine Redouan El Yaakoubi n’est plus le capitaine du club Excelsior Rotterdam. Le club d’Eredivisie a pris cette décision en raison du refus...

Anvers : Une femme politique traitée de « mafieuse marocaine »

L’échevin de Vooruit, Tom Meeuws, a qualifié il y a deux semaines lors d’une réunion l’échevine d’Anvers, Nabilla Ait Daoud, de “mocroschepen”, entendez « mafieuse marocaine »....

Ces articles devraient vous intéresser :

Hakim Ziyech : et si c’était au PSG ?

Le mercato d’hiver semble s’animer pour l’international marocain Hakim Ziyech qui, selon ses proches, négocierait un départ vers le Paris Saint-Germain.

Classement FIFA : bond spectaculaire de l’équipe du Maroc féminine

Après leur qualification historique pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde féminine, les Lionnes de l’Atlas grimpent de 14 places au dernier classement FIFA, soit la meilleure progression au niveau mondial.

Pourquoi Achraf Hakimi est meilleur en sélection qu’en club

Le latéral droit marocain Achraf Hakimi a réalisé des prestations remarquées avec l’équipe du Maroc durant la coupe du monde. Mais avec son club, le PSG, le rendement diffère et inquiète.

Mohamed Chibi viré d’un restaurant en Egypte

Mohamed Chibi, joueur international marocain évoluant au club égyptien Pyramids fait face à de nombreuses pressions en Égypte. Cette situation découle d’un différend avec Hussein El Shahat, joueur emblématique du club rival Al Ahly.

Youssef En-Nesyri a failli changer de club

Alors que FC Séville cherche à résoudre ses problèmes financiers, il a rejeté une offre d’AC Milan qui voulait s’offrir les services de son attaquant marocain Youssef En-Nesyri.

CAN 2025 : difficile pour la CAF de choisir entre le Maroc et l’Algérie

Entre le Maroc et l’Algérie, la Confédération africaine de football (CAF) a du mal à choisir le pays qui sera l’organisateur de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 alors que cette annonce devait être effective en février.

Amzine out, Bouhazama in, Benmahmoud reste : Regragui remanie son staff

Le sélectionneur national, Walid Regragui, a fait appel à l’entraineur Abdellah Bouhazama pour renforcer le staff technique de l’équipe marocaine après le revers à la coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire.

Leeds devance Naples pour Azzedine Ounahi et sort le chéquier

Leeds est sur le point de s’offrir l’international Azzedine Ounahi, une révélation de la coupe du monde Qatar 2022. Il offre 25 millions d’euros. De quoi écarter Naples de la course pour le milieu de terrain d’Angers SCO.

CAN U-17 : Le Maroc s’impose face au Nigeria grâce à un but contre son camp

L’équipe du Maroc de football poursuit sa série victorieuse en Coupe d’Afrique des Nations U17 en s’imposant contre le Nigeria (1-0) lors de la deuxième journée du groupe B. Un succès qui confirme la belle forme de l’équipe marocaine.

Coupe du monde au Qatar : Walid Regragui parle des chances du Maroc

Le sélectionneur Walid Regragui, s’est exprimé sur sa récente nomination à la tête des Lions de l’Atlas et les chances du Maroc au Mondial, estimant que le royaume dispose d’ « une équipe qui peut poser des problèmes à n’importe quel adversaire ».