Maroc : du changement pour le recrutement des enseignants

12 janvier 2022 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le ministère de l’Éducation nationale a publié les différentes étapes du concours de recrutement depuis l’annonce de son organisation jusqu’à la publication des résultats définitifs.

Le ministère de l’Éducation a organisé en décembre dernier un concours de recrutement des enseignants dont l’objectif est de sélectionner les meilleurs profils aptes à suivre la formation qualifiante pour devenir enseignant dans les écoles publiques marocaines.

À lire : Mise au point du ministère de l’Éducation nationale sur l’enseignement de l’amazigh dans les écoles

Le rapport mentionne qu’après leur recrutement, les enseignants suivront une formation durant deux années scolaires. Elle est organisée dans les Centres régionaux des métiers d’éducation et de formation (CRMEF) et dans les établissements scolaires dans le cadre des stages partiels.

À lire :Le Qatar recrute des enseignants au Maroc

Entre autres précisions, le rapport présente certains éléments à retenir pour la formation de ces enseignants. Il s’agit de l’augmentation du nombre de postes pour la spécialité « langue amazighe ». De 200 en 2021, il passe à 400 cette année. Il y a aussi l’ouverture pour la première fois de postes pour deux spécialités à savoir : « économie et gestion » d’une part et « technologie » d’autre part.

À lire : Maroc : recrutement massif d’enseignants en 2020

Autre nouveauté que révèle le rapport, il y a la moyenne d’âge de l’ensemble des candidates qui est de 24,5 ans tandis que celle de l’ensemble des candidats est de 25,3 ans. Au primaire, les candidates représentent 71,8 % et les candidats 28,2 %. Au secondaire, ces taux sont respectivement de 50,6 % et 49,4 % ;

À lire : Concours : la France ouvre un centre d’épreuves à Rabat

Les candidats qui ont pu valider la formation de première année sont envoyés dans leur établissement d’exercice pour un stage à temps plein en situation de responsabilité de classe. Ils seront encadrés par le chef d’établissement, par un inspecteur pédagogique et bénéficieront également d’un encadrement pédagogique ainsi que des conseils d’un enseignant expérimenté désigné par le chef d’établissement.

Sujets associés : Education - Ministère de l’Education nationale

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : recrutement massif d’enseignants en 2020

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique entend recruter 15 344 enseignants en 2020....

Le Maroc dément le recrutement de professeurs étrangers

Le ministère de l’Education nationale vient de démentir les rumeurs selon lesquelles il comptait faire appel à des professeurs étrangers pour faire face au manque de professeurs...

Maroc : l’anglais ne remplacera pas le français dans les écoles

Le ministère de l’Éducation nationale a apporté un démenti formel suite aux informations selon lesquelles l’anglais sera désormais la deuxième langue d’enseignement au cycle primaire...

Concours : la France ouvre un centre d’épreuves à Rabat

La France informe les candidats au concours de recrutement des personnels de direction d’établissement d’enseignement ou de formation relevant du ministre de l’Éducation...

Nous vous recommandons

Education

Lille : le suicide de Fouad, transgenre, garde son mystère

Fouad, une lycéenne transgenre, 17 ans, s’est suicidée mardi, dans son foyer à Lille, suite à une altercation avec une surveillante sur sa tenue vestimentaire début décembre. Vu la tolérance des professeurs dans son lycée, il est difficile de dire avec...

Rabat : l’UIR lance la construction d’un hôpital universitaire de référence

L’Université Internationale de Rabat (UIR) sera dotée d’un hôpital universitaire sur son campus. Les études du projet ont été réalisées et les filières oncologie, hémato cliniques, cardio–vasculaires, traumatismes, neurologie, ont été considérées comme...

En France, les Maghrébins discriminés en Master

En France, les candidats maghrébins qui déposent leur dossier pour faire un Master à l’université ont 12 % moins de chance d’obtenir une réponse. C’est ce que révèle une première étude réalisée sur les possibles discriminations autour de l’accès aux Masters à...

«  Islamo-gauchisme » : appel à la démission de Frédérique Vidal

Les déclarations de la ministre française de l’Enseignement supérieur sur l’«  islamo-gauchisme » continuent de susciter de vives réactions. Plus de 600 universitaires ont déploré « l’indigence » de la responsable et réclamé sa...

L’un des meilleurs bacheliers en Espagne est une Marocaine

Touayba Bakkali, une jeune marocaine de 18 ans résidant à Tolède avec ses parents, a obtenu cette année la moyenne de 13.84 (sur 14) à l’EBAU, l’examen d’entrée à l’université que doivent passer tous les nouveaux bacheliers en...

Ministère de l’Education nationale

Deux commissaires de l’UE en visite de travail au Maroc

Dans le cadre du renforcement du partenariat entre l’Union Européenne et le Maroc, les commissaires européens aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, et à la Politique de Voisinage et d’Élargissement, Olivér Várhelyi sont en visite de travail au Maroc....

Les élèves marocains abandonnent de moins en moins l’école

Près de 55 200 élèves ont abandonné l’école dans les trois cycles de l’enseignement, la saison scolaire 2019-2020. L’annonce a été faite, mardi à Rabat, par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de...

Rentrée scolaire au Maroc : quel mode d’enseignement cette année ?

Pour la rentrée scolaire 2021-2022, trois modes pédagogiques seront adoptés par les établissements d’enseignement publics et privés au Maroc. Il s’agit du mode d’enseignement présentiel, de l’enseignement par alternance, entre présentiel et auto-apprentissage,...

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Réaction du ministère de l’Éducation après l’agression d’un enseignant à Berrechid

Suite à l’agression physique d’un enseignant dans un établissement primaire à Berrechid, le ministre de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, a vivement réagi, condamnant l’acte et exprimant son soutien à la victime et au personnel...