Maroc : recrutement massif d’enseignants en 2020

1er décembre 2019 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique entend recruter 15 344 enseignants en 2020. Telle est l’annonce faite par Saaid Amzazi, qui présentait, vendredi 29 novembre, le sous-budget de son département devant la Commission de l’éducation, des affaires culturelles et sociales de la deuxième Chambre.

Le projet de sous-budget du ministère de l’Education nationale inscrit dans le Projet de loi de finances (PLF 2020) s’élève à 59,45 milliards DH, soit une "augmentation de 18%" par rapport à 2019, a fait savoir Saaid Amzazi.

Selon les explications du ministre, son département va créer de nouveaux postes budgétaires. Dans ce sens, 15 344 enseignants "dont 15 000 cadres des Académies régionales d’éducation et de formation" seront recrutés.

Aussi, Saaid Amzazi a-t-il énuméré les programmes qui sont désormais inclus dans la loi-cadre du secteur, votée en juin dernier. Au nombre desquels on peut citer entre autres, le Programme national de diffusion et de développement de l’enseignement primaire (PNDDEP), le renforcement du Programme d’aide sociale aux élèves, la Promotion de l’enseignement préscolaire et des écoles communales, l’Education non formelle, ainsi que le Programme national d’éducation inclusive.

A l’en croire, "le plus important de ces programmes", le PNDDEP, consiste "à inscrire 120.000 nouveaux enfants à l’école pour atteindre un taux de scolarisation de 57,5%". En parallèle, 3801 classes seront construites et équipées dans des institutions d’enseignement primaire, a-t-il ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Budget - Ministère de l’Education nationale - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Saaïd Amzazi

Aller plus loin

Maroc : 156.000 candidats aux concours de l’Education nationale (15.000 postes)

Un peu plus de 156.000 candidats ont passé les épreuves écrites du concours de recrutement d’enseignants dans les académies régionales d’éducation et de formation (AREF),...

Maroc : vers l’introduction de l’éducation sexuelle à l’école

Le Gouvernement marocain prévoit d’introduire l’éducation sexuelle dans les programmes scolaires. Cette démarche sera opérée au lendemain de l’adoption du Pacte des Droits de...

Maroc : du changement pour le recrutement des enseignants

Le ministère de l’Éducation nationale a publié les différentes étapes du concours de recrutement depuis l’annonce de son organisation jusqu’à la publication des résultats...

Ces articles devraient vous intéresser :

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

Le salaire minimum augmentera au Maroc, mais dans quelle proprotion ?

Le gouvernement se réunira, jeudi, lors d’un conseil au cours duquel seront examinés sept projets de décrets dont celui relatif à la fixation du montant du Salaire minimum légal dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Maroc : nouvelles mesures fiscales en 2024

Au Maroc, de nouvelles mesures fiscales entrent en vigueur dès le début cette année 2024, a annoncé la Direction générale des impôts du royaume.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.