Le raqi 2.0 a fait des victimes au Maroc et dans des pays arabes

7 mai 2020 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Les services de police judiciaire de la ville de Guelmim ont mis la main, mercredi dernier, sur un faux guérisseur, pour son implication présumée dans plusieurs affaires de sextorsion.

L’individu, qui se faisait passer pour un raqi, compte plusieurs délits à son actif. Il faisait chanter ses nombreuses victimes au Maroc et dans des pays arabes, fait savoir le communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Pour ensuite extorquer des faveurs monétaires, l’homme menaçait de diffuser les photos des victimes qu’il tirait des séances d’exorcisme en ligne. Selon la DGSN, ces dernières, qui se comptent par dizaines, sont basées au Maroc et dans des pays arabes.

L’auteur des faits a été placé en garde à vue à la disposition du parquet général, en attendant d’être traduit devant le tribunal de première instance pour charlatanisme et chantage.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Guelmim - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Chantage

Aller plus loin

Un « raqi » escroc et tortionnaire arrêté à Skhirat

La gendarmerie de Skhirat a arrêté un “raqi” et ses deux complices suite à une plainte pour tortures et d’escroquerie déposée contre eux par une femme et sa fille.

Un « raqi » mauritanien violeur activement recherché au Maroc

Les services de sécurité de la wilaya de Laâyoune mènent des investigations pour arrêter un «  raqi  » mauritanien qui violait ses clientes lors des «  consultations  » et...

Vidéos X, après le raqi de Berkane voici le raqi de M’Diq

Une femme piégée par une vidéo compromettante parle aussi de raqi. En effet, voilà une nouvelle vidéo à caractère sexuel circulant sur le web marocain, et une nouvelle version...

France : sorcellerie, arnaques et marabouts

Une Marocaine résidant en France raconte l’enfer qu’elle a vécu en consultant de bons, sérieux et bienveillants marabouts mais aussi des mauvais, des chers, des farfelus,...

Ces articles devraient vous intéresser :

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...