Qui est Rayane Bensaghir, l’auteur du livre « Le fou allié du diable » ?

29 novembre 2022 - 09h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Rayane Bensaghir, 29 ans, un Marocain résidant en Belgique, a publié son tout premier roman intitulé « Le fou allié du diable ». Qui est ce MRE qui s’essaie à l’écriture ?

Un seul mot peut le définir : persévérance. Après un parcours scolaire chaotique », Rayane Bensaghir raccroche. « Après avoir redoublé plusieurs fois, j’ai quitté l’école à 17 ans, sans CESS. À l’époque, je ne vivais que pour le foot », raconte-t-il à La Libre. Mais il ne réussit pas à faire carrière dans le foot. Sans diplôme, sans projet, l’avenir s’assombrissait pour lui. Il reprend confiance en lui et décide d’obtenir son diplôme. « Je me suis mis à travailler dans des bars à chicha ou des discothèques pour récolter assez d’argent pour passer mon CESS. Puis, à 24 ans, je me suis inscrit en sciences politiques à l’ULB. »

À lire : Portrait de l’Américain d’origine marocaine Ismail Elfath, arbitre de Portugal-Ghana

Sa nouvelle vie est prometteuse. Un jour, alors qu’il regardait la télévision, l’idée de s’essayer à l’écriture lui vient à l’esprit. « Je regardais la télé et j’ai vu l’écrivain Rachid Djaïdani sur le plateau de Tout le monde en parle. Il venait des quartiers, comme moi, et s’habillait comme moi. Je me suis dit que, finalement, moi aussi, je pouvais écrire des romans. » Il mettra un an pour écrire son tout premier roman. « Je n’avais pas beaucoup de temps pour écrire, avec mes études et mon travail, mais je m’y mettais dès que je le pouvais. »

À lire : Portrait du Belgo-marocain radicalisé qui a tué un policier à Schaerbeek

En juin, le projet se concrétise. Rayane Bensaghir publie « Le fou allié du diable » (éd Millot, 2022). Le roman raconte l’histoire de Gafora, un jeune Bruxellois qui refait le fil de sa vie depuis sa cellule de prison. L’étudiant en deuxième année de master en relations internationales à l’ULB y aborde des thèmes comme le décrochage scolaire, la précarité et le radicalisme. J’ai vu autour de moi des personnes se laisser séduire par l’islamisme. Cette proximité m’a interpellé. Je me suis demandé pourquoi eux et pas moi. Je me suis donc intéressé aux facteurs propices à la radicalisation. À un moment donné, j’étais tellement paumé dans ma vie, que ça aurait peut-être pu m’arriver aussi. Je voulais donc comprendre les raisons qu’il y avait derrière ces changements de comportement. Ce n’est pas en les traitant de fou qu’on règle le problème. »

Sujets associés : Belgique - Livres - MRE

Aller plus loin

Portrait du Belgo-marocain radicalisé qui a tué un policier à Schaerbeek

Le Belgo-marocain radicalisé qui a poignardé à mort un policier et a blessé un autre jeudi 10 novembre à Schaerbeek est un homme connu des services de police pour des faits de...

« Le goût de la terre », Mina Fadli part à la recherche de son oncle

S’inspirant de l’histoire de sa famille marocaine, Mina Fadli, ancienne enseignante à Rouen et désormais inspectrice de l’Éducation nationale en Espagne, part à la recherche de...

Qui est Kasem M, le Néerlandais arrêté au Maroc pour le meurtre d’Ilham Benchelh ?

Kasem M., de nationalité néerlandaise, est soupçonné d’avoir tué son ex-compagne, Ilham Benchelh, en 2010 aux Pays-Bas. Il devait comparaître à plusieurs reprises aux Pays-Bas...

Naïma Moutchou, portrait de la Marocaine élue vice-présidente du parlement français

À 41 ans, la Franco-marocaine Naïma Moutchou a été élue le mercredi 29 juin 2022 dernier, vice-présidente de l’Assemblée nationale. Un couronnement pour cette femme qui a bâti...

Ces articles devraient vous intéresser :

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Nicole Kidman dans l’adaptation du livre « Chanson douce » de Leïla Slimani

Un thriller basé sur le roman de l’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani, intitulé La nounou parfaite (chanson douce, titre original) devrait être produit par l’actrice et réalisatrice australo-américaine Nicole Kidman. HBO développera La nounou...

L’aéroport de Casablanca se plie en quatre pour servir les MRE

En vue de simplifier la vie aux Marocains résidant à l’étranger (MRE), en séjour au Maroc, l’Agence urbaine de Berrechid-Benslimane a adopté un guichet unique, dédié à ces usagers.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...