Relance industrielle : le Maroc veut booster le « made in Morocco »

16 décembre 2020 - 13h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Chaque année, le Maroc importe plus de 20 milliards de dollars de produits. Pour résoudre ce problème, le Royaume compte améliorer son tissu industriel national, en remplaçant 9 milliards de dollars d’importations par du local, en réponse au plan de relance industrielle 2021-2023.

Lors de la web conférence organisée par Attijariwafa bank en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, le 14 décembre, la question sur la nécessité de la banque de projets en ligne, principale moteur de la relance économique post-covid a été abordée. L’objectif est de déterminer et de soutenir les industriels marocains afin de remplacer 9 des 20 milliards USD d’importations par des produits locaux.

Actuellement 100 entreprises ont été mises en place dans cette banque de projets, mais le but est d’atteindre 500 entreprises, afin de couvrir dans un premier temps plus de 3 milliards USD d’importations jusqu’au 4ème trimestre 2021, avant de s’étendre progressivement à 9 milliards d’importations, à en croire le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy. Il s’agira également d’intégrer les jeunes, en leur accordant de nouvelles opportunités avec la mise en œuvre des marchés publics et privés. De plus, 17 conventions d’investissement de 95 millions USD ont été signées, le 11 novembre dernier, dans le cadre de la relance industrielle 2021-2023 du ministère de l’Industrie.

Lorsque la première banque de projets a été lancée, le gouvernement et le secteur bancaire se sont réunis pour soutenir l’investissement dans les projets proposés par les entrepreneurs. Ainsi, il a été procédé à la vulgarisation autour de la plateforme, de ciblage et sensibilisation des différentes parties prenantes. Par ailleurs, la banque de projets constitue une garantie pour les potentiels investisseurs, a indiqué Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa bank et une opportunité pour le gouvernement pour valoriser l’industrie nationale sur les importations au niveau du marché local.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Industrie

Aller plus loin

Coronavirus : croissance soutenue des exportations agricoles pendant la pandémie

Contrairement à d’autres produits, les exportations des produits agricoles ont enregistré de belles performances pendant la période de crise sanitaire due au coronavirus, a...

Maroc : vers le renforcement de la souveraineté industrielle

Le Maroc veut réduire sa dépendance vis-à-vis des chocs extérieurs en renforçant sa souveraineté industrielle. Plusieurs projets sont lancés dans ce sens, en vue de promouvoir...

Les produits agricoles marocains cartonnent à l’export

Malgré la situation sanitaire difficile que traverse le monde, l’exportation des produits agricoles poursuit sa tendance à la hausse au Maroc. Les perspectives de ce secteur...

Industrie ferroviaire : une nouvelle usine va créer 1000 emplois au Maroc

Le Maroc est en discussion avec une entreprise de fabrication d’équipements ferroviaires pour la mise en œuvre d’un projet qui emploiera 1 000 personnes.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Ports marocains : Une manne inattendue grâce aux attaques en mer Rouge ?

Alors que les attaques des rebelles houthis perturbent sérieusement le trafic maritime mondial, le Maroc dont les ports sont choisis par les industriels européens tire profit de la crise sécuritaire en mer rouge.

Un gisement de manganèse de bonne qualité découvert au Maroc

Les tests de laboratoire effectués au niveau des gisements de manganèse au Maroc sont excellents, affirme la société canadienne Elcora, qui a prévu le démarrage de la production avant la fin de cette année.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.