Relations maroco-britanniques : les grands déballages de l’ambassadeur Thomas Reilly

6 décembre 2019 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’année 2020 réserve beaucoup de surprises pour les relations maroco-britanniques vieilles de quelque 800 ans. Le Royaume-Uni sortira de l’Union Européenne et mettra en oeuvre, le "British exit from the European Union", encore appelé Brexit.

L’ambassadeur du Royaume Uni à Rabat, a abordé la question avec force détails, dans une interview accordée au quotidien Al Akhbar. A en croire Thomas Reilly, la sortie de son pays de l’UE contribuera à renforcer les relations maroco-britanniques. D’abord, la Grande-Bretagne sera dans l’obligation de diversifier et renforcer ses relations bilatérales, économiques et commerciales surtout, pour compenser sa sortie de l’Union européenne", affirme-t-il. Et d’ajouter que l’autre raison est que son pays mise beaucoup sur l’Afrique qui regorge d’énormes potentialités. Londres qui jusque-là a restreint ses relations avec ses anciennes colonies africaines du Commonwealth, entend surtout se servir du Maroc comme porte d’entrée vers l’Afrique francophone.

S’inscrivant dans cette dynamique et pour d’ailleurs capter ce flux d’intérêt pour le Maroc, le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita, s’est rendu récemment à Londres et a signé plusieurs accords de coopération commerciale entre les deux pays, rappelle la même source. Selon Thomas Reilly, après le Brexit, la Grande-Bretagne conservera tous les accords qui liaient le Maroc à l’UE. A en croire le diplomate, lesdits accords seront "maintenus et transformés en accords bilatéraux, dont certains seront sous forme de libre-échange".

Au passage, le diplomate britannique a affirmé sa volonté de travailler avec ses équipes, afin d’attirer les investisseurs de son pays vers les richesses potentielles du royaume dont entre autres, les explorations pétrolières et gazières, énergies renouvelables, le transport maritime, les ports, finances, assurances.

Revenant sur les relations politiques et diplomatiques entre Londres et Rabat, l’ambassadeur assure qu’elles "sont à la fois anciennes et en constante amélioration". La preuve en est que sur la question de l’intégrité territoriale du Maroc, le diplomate fait savoir que la position de son pays n’a guère varié. La Grande Bretagne en effet, "soutient les efforts de l’ONU en vue d’aboutir à une solution politique, juste, réaliste, pragmatique et durable, acceptée par toutes les parties", a affirmé Thomas Reilly.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Grande-Bretagne - Accord de libre échange - Nasser Bourita

Aller plus loin

Maroc : Thomas Reilly ému de revenir au Maroc pour un séjour privé

L’ancien ambassadeur de Grande-Bretagne au Maroc, Thomas Reilly, est revenu au Maroc pour un séjour privé. Sur son compte Twitter, le diplomate semble ému de retrouver les...

Ces articles devraient vous intéresser :

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Le calvaire des MRE à Casablanca dénoncé par une députée

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vivent un calvaire lors de la réception des corps de leurs êtres chers, à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. Une députée du Parti de la Justice et du Développement (PJD) interpelle le ministre...

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...