Recherche

La galère d’une Belge bloquée au Maroc pour obtenir le remboursement de ses vols annulés

Nele De Vos (à droite) lors d’un stage au Maroc

1er octobre 2021 - 19h10 - Economie - Par: S.A

Bloquée au Maroc aux premières heures de la pandémie de Covid-19, Nele De Vos, une karatéka de Hoeselt, fait face à des difficultés pour obtenir le remboursement de ses vols annulés plus d’un an et demi après être rentrée en Belgique.

En 2020, la karatéka belge Nele De Vos était arrivée au Maroc pour les Jeux d’été. Les choses ne passeront pas comme prévu. En mars, elle s’est retrouvée bloquée à l’aéroport de Casablanca. Les autorités marocaines venaient de décider de la fermeture du ciel marocain. Elle tente de prendre un vol retour. Sans succès. Le vol a été annulé. Une réservation avec Ryanair, une autre avec Air France via Kiwi.com. Toutes ont été annulées. « Avec beaucoup de chance, j’ai pu finalement prendre un vol gouvernemental », raconte-t-elle à Het Belang van Limburg.

À lire : Youssef, un Belge bloqué au Maroc : "Nous étions comme en prison"

« Comme c’était une période agitée pour le monde entier, j’ai attendu patiemment un remboursement ou un bon d’achat des différentes compagnies aériennes. J’ai appelé plusieurs fois. Ils m’ont dit d’être patiente. Après 1 an, ma patience est à bout,  » explique Nele De Vos. La semaine dernière, elle reçoit une bonne nouvelle : Tui a promis de lui rembourser les 584 euros représentant la somme déboursée pour un vol retour pour trois personnes. Kiwi a fait mieux que la compagnie allemande. La passagère belge a obtenu le remboursement des vols (627 euros).

À lire : La détresse d’une Belge restée bloquée au Maroc

« Depuis le début de la pandémie, l’ensemble du secteur a été sévèrement touché par des annulations de vols et des retards importants dans les remboursements. Malheureusement, la demande de remboursement de Mme De Vos a été affectée par une erreur de traitement manuel, explique Kiwi. En conséquence, la demande n’a pas été soumise correctement. Il nous incombait de veiller à ce que la demande soit gérée correctement au cours de ce processus et nous reconnaissons que cela n’a pas été le cas en l’occurrence. Nous vous présentons nos sincères excuses pour cela. »

Pour l’heure, seule Ryanair n’a pas encore répondu à la demande de la karatéka belge.

Mots clés: Belgique , Liaison aérienne

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact