Recherche

Jalouse de Renault Tanger, l’Algérie obtient « Renault Oran »

© Copyright : DR

5 septembre 2014 - 11h32 - Economie

Les autorités algériennes ont enfin leur usine Renault. Construite à Oran, dans l’ouest du pays, cette usine sera loin des capacités de sa grande soeur marocaine et devrait se concentrer uniquement sur le marché local.

Le PDG de Renault doit inaugurer au mois de novembre la nouvelle usine Renault, dont la construction a démarré il y a tout juste un an. D’après le journal La Tribune, cette nouvelle usine va créer plus de 350 emplois directs correspondant à 25.000 véhicules. A terme, Renault Oran pourra porter sa capacité à 75.000 voitures par an.

Le constructeur français ne détient que 49% de la nouvelle usine. L’autre grand partenaire n’est autre que l’Etat algérien lui même, via le Fonds National d’Investissement (FNI) et la Société Nationale de Véhicules Industriels (SNVI).

Concernant le modèle, ce sera la Dacia Logan, mais qui portera le nom de Renault Symbol. Toute la production sera destinée au marché local, le deuxième plus grand d’Afrique après l’Afrique du Sud.

Comme le note le journal, le site d’Oran n’a rien à voir avec celui de Tanger, « dont les autorités algériennes étaient jalouses ». L’usine du nord du Maroc, qui est « effectivement un projet d’une toute autre ampleur », produit actuellement trois modèles : Sandero, Lodgy et Dokker, dont 90% sont destinés à l’export.

Contrairement aux 350 emplois du site algérien, celui de Renault Tanger représente plus de 5500 emplois actuellement. La capacité de production est quant à elle 20 fois supérieure, soit 400.000 véhicules par an.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact