Recherche

Réouverture des salles de cinéma : les exploitants de salles entre inquiétude et impatience

© Copyright : DR

26 mai 2020 - 20h30 - Culture

Les exploitants des salles de cinéma du Maroc souhaitent reprendre du service, après le déconfinement. Ils l’ont exprimé au ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaouss, au cours d’une réunion.

Les exploitants des salles de cinéma du royaume sont inquiets et impatients quant à la réouverture de ces lieux de loisirs. La non disponibilité d’un calendrier de réouverture des salles de cinéma justifie leur état d’âme, alors que la levée de l’état d’urgence est annoncée pour le 10 juin 2020. Les pertes financières et la baisse du chiffre d’affaires sont estimées à des millions de dirhams pour les exploitants qui subissent ainsi les effets de la fermeture des salles de cinéma depuis le 14 mars. Ces derniers ont rencontré le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaouss pour lui faire part de leurs inquiétudes par rapport à l’avenir du secteur si les salles doivent rester fermées jusqu’en septembre.

"Il y a le feu dans la maison. La situation est réellement dramatique", a déclaré Youssef Benwakrim, directeur général d’exploitation et de distribution au Megarama et vice-président de la Chambre marocaine des exploitants de salles de cinéma. Il a indiqué qu’à la réunion du jeudi 21 mai avec le ministre Othman El Ferdaouss, les exploitants ont signalé qu’ils étaient submergés de charges et que leurs fonds de roulement étaient à sec. Les pertes des multiplexes du groupe Megarama au Maroc sur les deux derniers mois sont estimées à 1,5 million de dirhams et pourraient aller à 2 millions si les salles de cinéma n’ouvrent pas vers la mi-juin, a confié Youssef Benwakrim à Le360. Il a ajouté que la situation va se compliquer davantage et pourrait conduire plusieurs salles de cinéma à fermer définitivement parce que ne pouvant plus faire face aux charges.

Les exploitants de salles de cinéma ont demandé à Othman El Ferdaous de se pencher sur leur situation. Car, leur salut est dans la réouverture des salles début juin ou juillet au plus tard, comme prévu dans certains pays de l’Europe. Une reprise sur fond de respect des mesures barrières de lutte contre le coronavirus. Youssef Benwakrim estime que les indicateurs sont bons pour la reprise de l’activité des salles de cinéma, à cause de la bonne gestion de la crise du covid-19 par le Maroc. Même si la réouverture des salles de cinéma est pour l’instant dans l’impasse, il a expliqué qu’il faudra reprendre avec les films marocains à succès, qui n’avaient pas été suffisamment diffusés à cause de la fermeture des salles.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact