Recherche

Un mouvement pour dénoncer la répression des journalistes au Maroc

© Copyright : DR

15 janvier 2021 - 16h00 - Société - Par: K.B

Un collectif de militants à Montréal réclame la fin de la répression et du harcèlement des autorités marocaines à l’encontre des journalistes. Un « Comité de défense de la liberté de presse » vient d’être créé.

Des voix se sont élevées au Canada pour dénoncer les atteintes à la liberté de la presse au Maroc. Selon les membres du Comité, l’objectif premier de l’initiative, qui fait suite « aux arrestations en série perpétrées dernièrement au Maroc », est d’informer l’opinion publique au Canada « des crimes commis à l’encontre des journalistes et de dénoncer les atteintes à la liberté d’opinion ».

« Les membres du bureau ainsi que tous les démocrates ne peuvent rester insensibles aux actions répressives dont sont victimes les journalistes », poursuit le communiqué du Comité, dont une copie a été transmise aux autorités provinciales et nationales au Canada.

Les militants citent en particulier les cas de « Tawfiq Bouachrine, condamné à 15 ans de réclusion criminelle suite à un procès scandaleux, de Soulaimane Raissouni, rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum, détenu depuis le mois de mai, et dernièrement le journaliste et historien Maati Mounjib, dont le procès est prévu pour le 20 janvier ».

Mots clés: Montréal , Médias , Liberté d’expression

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact