Retour des mineurs au Maroc : le gouvernement espagnol maintient les expulsions

19 août 2021 - 11h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

Alors qu’un tribunal espagnol a suspendu temporairement le rapatriement vers le Maroc des mineurs marocains de Sebta, Fernando Marlaska, ministre de l’Intérieur, y tient toujours.

« Je respecte les décisions de justice et espère que l’accord de 2007 signé entre Rabat et Madrid repose sur une coordination optimale dans laquelle il n’y a aucun risque pour les mineurs », a déclaré à Europa Press le ministre espagnol de l’Intérieur. Fernando Marlaska tient toujours au retour assisté des mineurs non accompagnés dans le cadre l’accord signé en 2007 avec le Maroc. Selon lui, ces mineurs marocains veulent retourner dans leurs familles et leur environnement social et culturel, où il n’y a pas de risque.

À lire : La justice espagnole suspend l’expulsion de certains mineurs vers le Maroc

« Cet accord de 2007 n’est pas au-dessus des conventions internationales puisqu’il tient compte du fait que le premier droit est de retourner dans son environnement social et culturel, et le Maroc a donné ‘des garanties’ qu’il respectera les droits des mineurs », a souligné le responsable.

Lundi, un tribunal espagnol a suspendu le rapatriement vers le Maroc d’un groupe de mineurs arrivés dans l’enclave espagnole de Ceuta, lors de la vague migratoire enregistrée en mai dernier. Sur ordre du ministre espagnol de l’Intérieur, 15 mineurs non accompagnés avaient été rapatriés vers le royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

Retour des mineurs au Maroc : Sanchez prêt à accompagner Ceuta

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s’est engagé à accorder plus de moyens à Ceuta afin de faciliter le retour des mineurs au Maroc. En attendant, l’opération...

La justice espagnole maintient l’interdiction d’expulsion des mineurs marocains

L’enquête judiciaire sur le retour au Maroc de mineurs arrivés en masse à Ceuta en mai dernier, va se poursuivre. Ainsi en a décidé la Chambre administrative de l’Audience...

Retour des mineurs au Maroc : le ministère de l’Intérieur espagnol se défend

Le ministère de l’Intérieur a indiqué à la justice qu’il a demandé de respecter les dispositions contenues à l’article 5 de l’accord de 2007 conclu entre l’Espagne et le Maroc,...

La déléguée de Sebta limogée à cause du retour « illégal » de mineurs marocains

Le gouvernement espagnol a relevé de ses fonctions la déléguée à Sebta, Salvadora Mateos, qui fait l’objet d’une enquête pour le retour « illégal » de 55 mineurs marocains en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».