La justice espagnole suspend l’expulsion de certains mineurs vers le Maroc

17 août 2021 - 22h00 - Ecrit par : A.S

Un tribunal espagnol a suspendu lundi, le rapatriement vers le Maroc d’un groupe de mineurs arrivés dans l’enclave espagnole de Ceuta, lors de la vague migratoire enregistrée en mai dernier. La justice accède ainsi à la requête de deux ONG qui ont demandé le blocage des expulsions de douze jeunes migrants qui avaient sollicité leur aide.

La plupart des migrants avaient été renvoyés au Maroc peu de temps après leur arrivée à Ceuta. Mais il y avait près de 900 mineurs qui sont restés, et dont le rapatriement a démarré vendredi dernier via le poste frontalier de Tarajal ouvert exceptionnellement pour la circonstance. Un acte illégal, selon deux organisations non gouvernementales, qui se sont référées au tribunal de Ceuta pour bloquer le processus.

À lire : Sebta : rapatriement massif vers le Maroc d’enfants marocains

Selon Patricia Fernández Vicens, avocate de l’une de ces deux ONG, Coordinadora de Barrios, ce renvoi vers leur pays d’origine « est légal et possible seulement s’il est assorti d’une série de garanties », a-t-elle expliqué à l’AFP. Pour le tribunal de Ceuta, qui a donné raison aux ONG, « la seule solution possible » était la suspension du renvoi de ces douze mineurs dans l’attente de l’étude de leur dossier.

À lire : Le roi Mohammed VI prend en charge le dossier des mineurs non accompagnés

Le gouvernement ne l’entend pas cette oreille. Lundi matin, le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, avait une nouvelle fois justifié ces renvois de mineurs. Il a souligné sur la radio Cadena Ser que les mineurs « vulnérables » n’étaient pas concernés par la mesure de rapatriement et que « l’intérêt de l’enfant était garanti ». Des explications balayées par le parti de gauche radicale Podemos, demandant au premier ministre de mettre un terme au rapatriement.

Tags : Espagne - Ceuta (Sebta) - Rapatriement

Aller plus loin

Sebta : les barrières linguistiques comme frein à l’intégration des mineurs marocains dans les écoles

La question des mineurs marocains entrés illégalement à Sebta le 19 mai dernier n’est toujours pas réglée. Contrairement à ce qui est véhiculé, le ministère de l’Éducation et de la...

Retour des mineurs au Maroc : la justice convoque la déléguée de Ceuta

Le parquet de Ceuta a cité Salvadora Mateos, la déléguée du gouvernement à Ceuta, à comparaître dans l’affaire relative au retour de plus de 50 migrants mineurs au Maroc en août...

L’expulsion des mineurs marocains met en difficulté le gouvernement espagnol

Le retour au Maroc des mineurs arrivés à Ceuta en mai dernier a fait monter la tension au sein du gouvernement espagnol. Le parti Podemos reproche au ministre de l’Intérieur,...

Retour des mineurs : le Maroc n’a pas fourni les renseignements demandés par l’Espagne

L’Espagne attend toujours les informations demandées au Maroc sur les 700 mineurs non accompagnés encore à Ceuta, pour lancer la procédure de leur...

Nous vous recommandons

Un cabinet d’avocat d’affaires israélien s’installe au Maroc

Grâce à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, deux cabinets d’avocats d’affaires, le français UGGC et l’Israélien Firon & Co. s’allient pour créer une succursale commune à...

Susan Sarandon raconte ses merveilleux voyages au Maroc

L’actrice américaine Susan Sarandon, nouvelle ambassadrice de la marque d’hôtel de luxe Fairmont Hotels & Resorts, est une passionnée des voyages et une amoureuse du Maroc où elle s’est rendue à plusieurs reprises. Elle en garde de très bons...

Maroc : augmentation inquiétante du nombre de cas de Covid-19

Le ministère de la Santé a appelé, mercredi, l’ensemble des citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives contre le Covid 19 pour éviter toute « rechute épidémiologique », qui pourrait signifier un « retour à la case départ...

Gonzalez Laya « sacrifiée » pour calmer la colère du Maroc

La ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a été éjectée samedi du gouvernement à l’occasion du dernier remaniement opéré par Pedro Sanchez. L’Exécutif espagnol a trouvé en elle le fusible idéal pour tenter d’apaiser le Maroc dans la grave crise...

Des Marocains en Ukraine préfèrent rester en Europe que rentrer au Maroc

Alors que certains étudiants marocains bloqués en Ukraine fuient la guerre et se battent pour rentrer au Maroc, d’autres préfèrent rester en Europe — même illégalement — que retourner dans le royaume.

Le Maroc veut contrôler l’espace aérien du Sahara

L’Espagne et le Maroc tenteront prochainement de trouver une solution au problème de la délimitation des eaux canariennes et marocaines, mais aussi des eaux du Sahara. Rabat souhaiterait offrir des contrats aux entreprises éoliennes espagnoles en...

Vueling va desservir deux villes marocaines au départ de Paris-Orly

La compagnie espagnole Vueling compte lancer deux nouvelles liaisons aériennes au départ de sa base de Paris-Orly vers le Maroc cet hiver. Une première.

MRE : voici les modalités de remboursement de l’indemnité de transport maritime

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui rentrent au Maroc par voie maritime dans le cadre de l’Opération Marhaba sont désormais fixés sur les conditions et modalités de versement des montants correspondant au remboursement partiel des billets des...

Maroc : des Algériens mettent la main sur des données confidentielles

Un ingénieur d’État en service à l’ISESCO et en charge de la gestion du site internet de l’organisation, a trafiqué les serveurs du site et fourni des dossiers confidentiels à une trentaine de personnalités dont des Algériens. Il a été placé en détention...

Important message de Royal Air Maroc à ses clients

La compagnie aérienne Royal Air Maroc informe ses clients qu’elle continue de programmer des vols exceptionnels (soumis à autorisation exceptionnelle) du Maroc vers plusieurs destinations dont la France, les États-Unis, le Canada et la Côte d’Ivoire...