L’Espagne s’explique sur les retours de mineurs au Maroc

18 août 2021 - 09h40 - Ecrit par : A.P

Les autorités espagnoles ont tenté mardi de justifier leur décision de rapatrier au Maroc les quelque 800 mineurs arrivés en masse à Ceuta en mai dernier. Plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme ont demandé la suspension de ces rapatriements collectifs.

L’Espagne a lancé vendredi l’opération de rapatriement au Maroc de ces mineurs par vagues de 15 par jour sur une période de 15 jours. Des organisations de défense des droits humains comme l’ONU et l’UNICEF ont dénoncé le caractère « illégal » de ces retours collectifs qui n’offrent aucune garantie aux enfants. Un avis que ne partage pas le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska, qui a assuré, dans une interview accordée à la radio RNE, que ces rapatriements sont effectués sur la base de l’accord de 2007 entre le Maroc et l’Espagne et que la sécurité des enfants est garantie.

À lire : Espagne : le ministre de l’Intérieur contraint de s’expliquer sur l’expulsion des Marocains

Le chef du gouvernement de Ceuta, Juan Jesús Vivas, a reconnu pour sa part que l’accord de 2007 en question n’établit pas de règles spécifiques, mais précise que l’Espagne et le Maroc doivent convenir de la manière de procéder aux retours. « Les mineurs qui ont été rapatriés ont été accompagnés par des professionnels qualifiés et aucun mineur considéré comme vulnérable n’a été rapatrié », a-t-il expliqué.

À lire : Mineurs marocains : l’ONU dénonce une violation du droit international

Ce mardi, 28 organisations de défense des droits de l’Homme ont à nouveau dénoncé dans une lettre adressée au président Pedro Sánchez, le caractère illégal de ces retours collectifs, réalisés sans préavis, sans audition et sans assistance juridique. Pour ces associations, il s’agit d’une violation du droit international.

La justice espagnole, de son côté, a suspendu les rapatriements jusqu’à jeudi, demandant au gouvernement d’apporter, dans un délai de 72 heures, la preuve que les retours ont été effectués dans le respect des textes en vigueur.

Tags : Espagne - Droits et Justice - Ceuta (Sebta) - Enfant - Rapatriement

Aller plus loin

L’expulsion des mineurs marocains met en difficulté le gouvernement espagnol

Le retour au Maroc des mineurs arrivés à Ceuta en mai dernier a fait monter la tension au sein du gouvernement espagnol. Le parti Podemos reproche au ministre de l’Intérieur,...

Ceuta : les mineurs marocains s’évadent des centres par peur d’être expulsés au Maroc

Depuis le lancement vendredi de l’opération de rapatriement des mineurs, les rues de Ceuta s’emplissent de plus en plus de ces garçons qui s’évadent des centres d’hébergement,...

Mineurs : l’Espagne refile la patate chaude au Maroc

Le deuxième vice-président de Ceuta, Carlos Rontomé, donnant des détails sur l’opération de rapatriement au Maroc des mineurs arrivés en mai dans la ville autonome, a déclaré...

Le président de Ceuta tient au retour des 700 mineurs restants au Maroc

Le président du gouvernement de Ceuta, Juan Vivas (PP), a insisté lundi sur la nécessité de procéder au rapatriement des 700 mineurs marocains qui continuent d’errer dans la ville...

Nous vous recommandons

Sans douanes commerciales, Sebta et Melilla meurent à petit feu

La mise en place des douanes commerciales est l’une des principales conditions pour relancer l’économie de Sebta et Melilla et mettre fin à la contrebande aux frontières des deux villes avec le Maroc, après plus de deux ans de...

Le cercueil d’une Marocaine de France atterrit par erreur en Algérie

Fait incroyable ! La dépouille d’une Marocaine de France, qui devrait atterrir à Agadir, a été retrouvée à l’aéroport d’Alger. Une grosse bourde des services funéraire de la compagnie aérienne.

Les mésaventures d’un clandestin marocain en Europe

Un Marocain rêvant d’une vie meilleure en Europe passe par une suite de mésaventures qui l’amène devant le tribunal de Perpignan. Il est en situation irrégulière.

Des changements à prévoir pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a annoncé mardi, une nouvelle organisation de la Compagnie autour de trois pôles : Commercial, Expérience Client et Transformation. Dans un communiqué, le Président Directeur Général Hamid Addou a indiqué que cette décision a été prise...

Le parcours d’Ayoub, un jeune Marocain déterminé à réussir en France

Arrivé en France en 2021, Ayoub, un jeune Marocain, se bat de jour comme de nuit pour réussir sa vie. Malgré les obstacles qui se dressent sur son chemin, l’espoir ne l’a jamais quitté.

Le Maroc trahira l’Espagne selon un diplomate algérien

La nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara ne cesse de susciter des réactions. Un ancien diplomate algérien dénonce un « vil marchandage négocié » avec le Maroc et croit dur comme fer que Rabat ne respectera pas ses engagements...

Mohamed Katir, en route vers l’or olympique ?

Mohamed Katir, le triple record d’Espagne aux 1500, 3000 et 5000 mètres, lorgne un quatrième record : le 5000 mètres aux JO de Tokyo. La clé de son succès, « c’est l’endurance et le travail ».

Un expert décortique l’appel du roi Mohammed VI à ouvrir les frontières avec l’Algérie

Le Roi Mohammed VI a appelé à l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie dans son message à la Nation à l’occasion du 22ᵉ anniversaire de la Fête du Trône samedi. Ce message à l’intention de l’Algérie est une « position constructive », pouvant...

Pas de hiloula au Maroc cette année

Le Conseil de la communauté israélite du Maroc rappelle que les rassemblements communautaires sont interdits dans le royaume en ces temps de Covid-19. Aucune hiloula n’est par conséquent autorisée. Ce rappel intervient suite à l’annulation in extremis...

Des vols Ryanair vers le Maroc annulés la semaine prochaine ?

Le personnel de cabine de la compagnie aérienne Ryanair basé en Belgique se mettra en grève pendant trois jours du 24 au 26 juin, pour réclamer une amélioration de ses conditions de travail. Ce mouvement d’humeur pourrait affecter des vols vers le...