Retour des mineurs au Maroc : le ministère de l’Intérieur espagnol se défend

15 septembre 2021 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le ministère de l’Intérieur a indiqué à la justice qu’il a demandé de respecter les dispositions contenues à l’article 5 de l’accord de 2007 conclu entre l’Espagne et le Maroc, « relatif à la coopération dans le domaine de la prévention de l’immigration illégale des mineurs non accompagnés, de leur protection et de leur retour concerté ».

Dans une lettre écrite en réponse à celle envoyée par la délégation du gouvernement de Ceuta, le secrétaire d’État à la sécurité demandait de « procéder, comme indiqué par le ministère de l’Intérieur, au retour des mineurs au Maroc, tout en préservant leurs intérêts et leurs droits » afin « de garantir les conditions du regroupement familial effectif de chaque mineur ou de leur remise à une institution de tutelle ».

À lire : Le président de Ceuta tient au retour des 700 mineurs restants au Maroc

La délégation du gouvernement à Ceuta, en recevant cette lettre du Secrétaire d’État, avait noté que suivant l’accord de 2007, le Maroc s’engage à garantir l’intérêt supérieur des mineurs jusqu’à ce qu’ils soient remis à leurs parents « dans les plus brefs délais », ou à défaut, « à un service de protection des mineurs pour leur prise en charge ». Le secrétaire d’État à la sécurité ajoute par ailleurs que la police nationale est déjà « instruite pour collaborer et faciliter le processus », fait savoir Ceuta Ahora.

À lire : La justice espagnole maintient l’interdiction d’expulsion des mineurs marocains

C’est après réception de cette lettre du département de Marlaska que l’opération de retour des mineurs au Maroc a été lancée. Elle a été ensuite suspendue par la justice, après une plainte déposée par différentes associations et ONG de défense des droits des enfants, dénonçant le caractère « illégal » de l’opération.

Sujets associés : Immigration clandestine - Droits et Justice - Ceuta (Sebta) - Enfant - Rapatriement

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Retour des mineurs au Maroc : la justice convoque la déléguée de Ceuta

Le parquet de Ceuta a cité Salvadora Mateos, la déléguée du gouvernement à Ceuta, à comparaître dans l’affaire relative au retour de plus de 50 migrants mineurs au Maroc en août...

Ceuta : des mineurs préfèrent vivre dans la rue que de retourner au Maroc

De nombreux mineurs marocains continuent d’errer dans les rues de Ceuta. Malgré les conditions de vie difficiles, ils ne sont pas intéressés par un retour au Maroc et sont...

La justice espagnole maintient l’interdiction d’expulsion des mineurs marocains

L’enquête judiciaire sur le retour au Maroc de mineurs arrivés en masse à Ceuta en mai dernier, va se poursuivre. Ainsi en a décidé la Chambre administrative de l’Audience...

Retour des mineurs au Maroc : Sanchez prêt à accompagner Ceuta

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s’est engagé à accorder plus de moyens à Ceuta afin de faciliter le retour des mineurs au Maroc. En attendant, l’opération est...

Nous vous recommandons

Immigration clandestine

Retour des mineurs au Maroc : la justice convoque la déléguée de Ceuta

Le parquet de Ceuta a cité Salvadora Mateos, la déléguée du gouvernement à Ceuta, à comparaître dans l’affaire relative au retour de plus de 50 migrants mineurs au Maroc en août dernier.

Espagne : un rapport s’alarme de la souffrance des saisonnières marocaines

L’Association andalouse des droits de l’homme (APDHA) vient de publier son rapport 2022 sur la situation des droits de l’homme aux frontières. Cette année, le rapport s’est appesanti sur la situation des femmes migrantes, notamment les...

Trois migrants marocains décèdent dans une prison en Libye

Trois migrants marocains détenus dans une prison en Libye, dans la région Almaya à l’ouest de Tripoli, y ont trouvé la mort, a annoncé l’Organisation Libyan Crimes Watch.

Ceuta et Melilla ne sont pas menacées par le Maroc

La ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, a déclaré mercredi que la souveraineté espagnole de Ceuta et Melilla « n’est pas menacée et ne le sera pas ».

Deux Marocains sauvés in extremis à Sebta (vidéo)

Des agents du service maritime de la Garde civile de Ceuta ont secouru deux jeunes Marocains, résidents de M’diq et Fnideq, qui tentaient de rejoindre la ville de Ceuta.

Droits et Justice

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Bayonne : condamnée pour non-réalisation d’un luxueux hôtel au Maroc

Le tribunal judiciaire de Bayonne a condamné mardi 22 juin une habitante de Bidart pour non-réalisation d’un luxueux hôtel dans la localité de Oualidia, au Maroc. Il lui est reproché d’avoir abusé de la confiance d’une douzaine de ses amis à qui elle a...

Maroc : le journaliste Omar Radi visé par une nouvelle enquête judicaire

Omar Radi, journaliste et militant marocain des droits humains, placé en détention pour un tweet dénonçant une décision de justice, est encore visé par une nouvelle enquête. Il lui est reproché son implication présumée dans une affaire d’obtention de...

Des démêlés avec la justice pour Habib Choubani

Habib Choubani vient de faire l’objet d’une enquête judiciaire. L’ancien ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, est rattrapé par sa gestion de la région de Draâ-Tafilalet.

Appel pour sauver le combattant marocain pro-Ukraine condamné à mort

Une amie du combattant marocain pro-Ukraine Brahim Saadoun condamné à mort par la justice des autorités séparatistes de Donetsk a appelé le gouvernement britannique à le «  sauver  ».

Ceuta (Sebta)

Espagne : l’opposition invite Pedro Sanchez à accélérer le rétablissement des liens avec le Maroc

Le récent discours royal exprimant « la nécessité d’ouvrir « une nouvelle étape sans précédent » entre le Maroc et l’Espagne continue d’agiter l’opinion publique espagnole. L’opposition a invité le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, à saisir la main tendue par...

Nador : 28 Marocains bientôt jugés pour avoir tenté d’entrer illégalement à Melilla

28 Marocains poursuivis pour « immigration illégale, désobéissance et destruction de biens publics », seront jugés le 8 juin. La question des migrants qui veulent à tout prix traverser la frontière, parfois au prix de leur vie, se pose avec insistance ces...

Des armes fabriquées à Sebta et Melilla écoulées au Maroc

En Espagne, plusieurs ateliers clandestins de fabrication d’armes exportées vers Sebta et Melilla et livrées à des trafiquants de drogue marocains ont été démantelés. La police ibérique a procédé à l’arrestation de plusieurs...

Des manœuvres militaires à Ceuta

Les manœuvres militaires effectuées habituellement à Ceuta et qui passaient inaperçues, ont suscité mercredi un intérêt particulier en raison de la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne.

Le Maroc a trouvé « l’excuse parfaite » pour fermer ses frontières avec l’Espagne

Le président de la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE), Enrique Alcoba, estime que la pandémie « a été l’excuse parfaite » pour le Maroc pour atteindre son objectif d’« étouffer économiquement Ceuta et Melilla...

Enfant

Retour des mineurs au Maroc : le ministère de l’Intérieur espagnol se défend

Le ministère de l’Intérieur a indiqué à la justice qu’il a demandé de respecter les dispositions contenues à l’article 5 de l’accord de 2007 conclu entre l’Espagne et le Maroc, « relatif à la coopération dans le domaine de la prévention de l’immigration illégale...

Plus de 300 mineurs marocains « oubliés » dans les centres de Sebta

Mohamed C. fait partie des 1 356 mineurs marocains arrivés à Ceuta en mai 2021. Il est l’un des rares chanceux qui ont réussi à rejoindre la péninsule. Plus de 300 mineurs séjournent encore dans les centres d’accueil de la ville...

Italie : un Marocain ébouillante son bébé de 7 mois

Une scène de ménage s’est soldée par un drame familial en Italie. Un père de famille, d’origine marocaine, s’en est violemment pris à ses enfants de 7 mois et 4 ans, suite à une dispute avec son épouse.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment...

La justice espagnole maintient l’interdiction d’expulsion des mineurs marocains

L’enquête judiciaire sur le retour au Maroc de mineurs arrivés en masse à Ceuta en mai dernier, va se poursuivre. Ainsi en a décidé la Chambre administrative de l’Audience nationale.

Rapatriement

Colère contre Royal Air Maroc (vidéo)

Des Marocains restés bloqués en Algérie sont remontés contre les responsables de Royal Air Maroc (RAM) à cause de l’annulation de leur vol de rapatriement. Ils ont exprimé leur colère, dimanche, devant une agence de la compagnie aérienne dont les locaux...

Les Marocains bloqués à Sebta livrés à eux-mêmes

En raison de la fermeture de toutes les frontières marocaines pour cause de covid-19, environ 350 Marocains sont restés bloqués à Sebta et Melilla. Ils vivent dans des conditions précaires et difficiles.

Le cri de détresse d’une Marocaine pour le rapatriement de son père malade, bloqué au Maroc

Le père de Saadia Demnati, malade et seul, se retrouve bloqué au Maroc à cause du confinement imposé par les autorités afin de freiner la propagation du covid-19 dans le royaume. La Melunaise lance un appel à l’aide pour son rapatriement vers la...

Melilla : l’AMDH demande un couloir humanitaire pour rapatrier le corps d’un Marocain

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) demande au ministère de l’Intérieur espagnol d’ouvrir exceptionnellement la frontière pour permettre le rapatriement du corps d’Abdelfattah Charkaoui, mort par noyade le 11 août dernier alors qu’il tentait...

Mineurs : l’Espagne refile la patate chaude au Maroc

Le deuxième vice-président de Ceuta, Carlos Rontomé, donnant des détails sur l’opération de rapatriement au Maroc des mineurs arrivés en mai dans la ville autonome, a déclaré vendredi que « le gouvernement marocain se chargera de rechercher les familles des...