Retour des mineurs au Maroc : le ministère de l’Intérieur espagnol se défend

15 septembre 2021 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministère de l’Intérieur a indiqué à la justice qu’il a demandé de respecter les dispositions contenues à l’article 5 de l’accord de 2007 conclu entre l’Espagne et le Maroc, « relatif à la coopération dans le domaine de la prévention de l’immigration illégale des mineurs non accompagnés, de leur protection et de leur retour concerté ».

Dans une lettre écrite en réponse à celle envoyée par la délégation du gouvernement de Ceuta, le secrétaire d’État à la sécurité demandait de « procéder, comme indiqué par le ministère de l’Intérieur, au retour des mineurs au Maroc, tout en préservant leurs intérêts et leurs droits » afin « de garantir les conditions du regroupement familial effectif de chaque mineur ou de leur remise à une institution de tutelle ».

À lire : Le président de Ceuta tient au retour des 700 mineurs restants au Maroc

La délégation du gouvernement à Ceuta, en recevant cette lettre du Secrétaire d’État, avait noté que suivant l’accord de 2007, le Maroc s’engage à garantir l’intérêt supérieur des mineurs jusqu’à ce qu’ils soient remis à leurs parents « dans les plus brefs délais », ou à défaut, « à un service de protection des mineurs pour leur prise en charge ». Le secrétaire d’État à la sécurité ajoute par ailleurs que la police nationale est déjà « instruite pour collaborer et faciliter le processus », fait savoir Ceuta Ahora.

À lire : La justice espagnole maintient l’interdiction d’expulsion des mineurs marocains

C’est après réception de cette lettre du département de Marlaska que l’opération de retour des mineurs au Maroc a été lancée. Elle a été ensuite suspendue par la justice, après une plainte déposée par différentes associations et ONG de défense des droits des enfants, dénonçant le caractère « illégal » de l’opération.

Sujets associés : Immigration clandestine - Droits et Justice - Ceuta (Sebta) - Enfant - Rapatriement

Aller plus loin

La justice espagnole maintient l’interdiction d’expulsion des mineurs marocains

L’enquête judiciaire sur le retour au Maroc de mineurs arrivés en masse à Ceuta en mai dernier, va se poursuivre. Ainsi en a décidé la Chambre administrative de l’Audience...

Deux familles marocaines débarquent sur les Îles Chaffarines et demandent l’asile

Deux familles marocaines arrivées dans les îles Chafarinas le 31 décembre dernier, ont été rapatriées au Maroc. La section Nador de l’Association marocaine des droits de l’homme...

Retour des mineurs au Maroc : Sanchez prêt à accompagner Ceuta

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s’est engagé à accorder plus de moyens à Ceuta afin de faciliter le retour des mineurs au Maroc. En attendant, l’opération...

Retour des mineurs au Maroc : le gouvernement espagnol maintient les expulsions

Alors qu’un tribunal espagnol a suspendu temporairement le rapatriement vers le Maroc des mineurs marocains de Sebta, Fernando Marlaska, ministre de l’Intérieur, y tient toujours.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...