Le rêve brisé des migrants en France

24 mai 2021 - 06h20 - France - Ecrit par : A.P

De nombreux hommes et de femmes originaires d’Afrique du Nord choisissent d’immigrer en France via l’Espagne, au péril de leur vie, à la recherche d’un avenir meilleur. Une fois sur le sol français, ils font face à de nombreuses désillusions.

Les migrants africains ont longtemps traversé la frontière franco-espagnole du côté du Pays basque, que ce soit à pied, en train ou cachés dans des camions. Mais depuis 2020, selon la Police aux frontières (PAF), ils sont de plus en plus nombreux à traverser par les Pyrénées-Orientales.

Nasser (nom d’emprunt), est un Algérien qui a débarqué en France il y a quatre mois « pour offrir un meilleur avenir » à sa fille, confie-t-il à l’AFP. Aujourd’hui, cet ancien activiste du mouvement Hirak, vit dans un squat de fortune à Perpignan, après avoir passé des nuits à la belle étoile. « J’ai déboursé l’équivalent de 3 000 euros pour faire la traversée en zodiac jusqu’à Almeria en Espagne. On a failli y passer plusieurs fois… », raconte-t-il, l’air désenchanté. « Je ne suis pas venu en France pour mendier. On nous traite de voleurs, alors que la seule chose dont je rêvais est de pouvoir travailler honnêtement. Mais il n’y a rien pour nous ici, rien. Chez moi, j’étais au chômage et on m’avait dit qu’il y aurait du travail ici. Où ? Quel travail ? Je ne trouve rien », se désole Nasser.

« Ils se rendent compte qu’ils sont condamnés à une vie de clandestinité. Ce constat d’échec est un moment très difficile, vis-à-vis d’eux-mêmes, de leur famille, mais aussi des autorités puisqu’un migrant illégal qui revient en Algérie peut être condamné à une peine d’emprisonnement », fait observer Jacques Ollion de la Cimade, l’association de défense des droits des réfugiés et migrants qui précise que ces migrants n’ont d’autre choix que d’emprunter à nouveau les voies clandestines pour retourner en Algérie, même si le pays a annoncé l’ouverture partielle de ses frontières en juin, fermées depuis plus d’un an pour raison de crise sanitaire.

Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), 40 106 migrants d’Afrique du Nord et subsaharienne, ont rejoint l’Espagne par mer en 2020, contre 26 168 en 2019, soit une « importante augmentation du flux migratoire » de plus de 53 %, selon Christian Grau, le maire du village frontalier de Cerbère. « Plusieurs dizaines d’étrangers clandestins pénètrent chaque jour à Perpignan » depuis l’Espagne, alertait déjà en novembre, le maire Louis Aliot, dans une lettre adressée au président Emmanuel Macron.

Sujets associés : Immigration clandestine - France - Algérie

Aller plus loin

L’UE travaille pour les « retours volontaires » de migrants en situation irrégulière

La Commission européenne a présenté mardi une stratégie qui a pour but d’accroître les « retours volontaires » vers les pays d’origine des migrants résidant au sein des pays de...

Démantèlement de deux réseaux de passeurs de migrants entre le Maroc et la France

La police espagnole a réussi à démanteler deux réseaux de passeurs de migrants. Ils ont à leur actif le passage de centaines de migrants par Irun et Bayonne, au Pays Basque.

Mohamed fait les meilleures sardines grillées de Malaga

Mohammed Basraoui, un migrant marocain arrivé à Ceuta sous un camion il y a vingt ans, réalise aujourd’hui des brochettes de poisson dont raffolent les habitants de Malaga.

Exemples d’intégration réussie de mineurs marocains en Espagne

Aymane Esbai, un Marocain de 19 ans, a réalisé son rêve de rejoindre l’Espagne et de poursuivre ses études. Comme lui, de nombreux jeunes maghrébins fuient leur pays à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...