Les migrants subsahariens appellent le roi Mohammed VI au secours

21 février 2021 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Association des migrants subsahariens pour la défense des droits et de la dignité humaine (AMSDH) dénonce les exactions dont sont victimes les migrants subsahariens et appelle le roi Mohammed VI au secours. Elle souhaite qu’une nouvelle campagne de régularisation exceptionnelle soit lancée.

« Depuis plus de huit mois, les migrants résidant dans les grandes villes du Nord du pays en général et dans la ville de Rabat en particulier sont victimes d’arrestations, de chasse à l’homme », dénonce l’AMSDH dans un communiqué cosigné avec le Réseau Afrique migration intégration (RAMI) et la Plateforme migrant Maroc (PLAFOMIMA).

Ils sont aussi victimes d’exactions menées « sous forme de contrôles aux faciès ciblant exclusivement la communauté des migrants noirs qui sont capturés telles des bêtes sauvages par des civils parfois identifiés comme des voyous du quartier », précise l’association.

Les migrants qui résistent à toute interpellation se voient « bastonnés puis livrés aux forces auxiliaires ou encore aux services de police où ils seront gardés quelques heures puis vont être refoulés vers les villes du Sud ». Face à cette situation, l’AMSDH a appelé à « un arrêt immédiat de cette campagne ». Elle a, par la même occasion, demandé « un renouvellement sans condition des cartes de séjour des migrants en possession d’une et dans l’incapacité de remplir les conditions de renouvellement ».

L’association a par ailleurs appelé le roi Mohammed VI au secours. Elle souhaite qu’une « nouvelle campagne de régularisation exceptionnelle » soit lancée « afin de redonner aux migrants sans-papiers arrivés après les précédentes campagnes de régularisation leur dignité perdue ».

Sujets associés : Immigration clandestine - Immigration

Aller plus loin

Rabat : disparition inquiétante de deux migrants subsahariens

Disparus à Rabat depuis le 28 janvier 2021, Moussa et Salif sont introuvables. Interpellés et embarqués par deux agents des forces auxiliaires, ils n’ont plus donné signe de vie.

Maroc : des migrants clandestins touchés par le covid-19

37 candidats à l’émigration clandestine interpellés à Tarfaya, ont été déclarés positifs au covid-19, entre samedi 20 juin à 17 h et dimanche 21 juin à 10 h, dans la région de...

Accusé de trafic de migrants, un Guinéen en prison au Maroc

Un jeune guinéen s’est retrouvé en prison au Maroc pour trafic de migrants, alors qu’il a tenté l’immigration avec des Mauritaniens. Sa famille et l’association marocaine des...

Le rêve brisé des migrants en France

De nombreux hommes et de femmes originaires d’Afrique du Nord choisissent d’immigrer en France via l’Espagne, au péril de leur vie, à la recherche d’un avenir meilleur. Une fois...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...