Tanger : les migrants subsahariens expulsés, dénoncent une « injustice »

5 avril 2022 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les arrestations et les expulsions de migrants subsahariens résidant ou travaillant à Tanger, proche de la frontière de Sebta, se sont intensifiées depuis deux semaines suite au changement par l’Espagne de sa position sur le Sahara. Les migrants dénoncent cette attitude « inacceptable » des autorités marocaines.

Dans des vidéos, les migrants subsahariens de Tanger dénoncent les autorités marocaines qui, non seulement refusent de leur délivrer des cartes de séjour, mais aussi les arrêtent et les expulsent de la ville dans des bus délabrés. Ils déplorent ce « comportement inacceptable » des autorités marocaines et disent désormais vivre « dans la peur » et le stress, fait savoir El Español.

À lire : Plus d’un millier de migrants subsahariens convoyés de Tanger vers le sud du Maroc

Ces expulsions, qui ont commencé depuis quatre mois, se sont intensifiées ces dernières semaines après que l’Espagne a déclaré son soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara, indiquent certains migrants et responsables d’ONG. « Près de 800 migrants, sans distinction de sexe, avec ou sans titre de séjour, salariés ou non, ont été détenus puis expulsés depuis le début de cette année », révèle l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH).

À lire : Maroc : Les migrants subsahariens subiraient des violences et vivraient dans l’insécurité

Dans une vidéo enregistrée fin mars et publiée sur les réseaux sociaux par un migrant, on voit un groupe de jeunes Subsahariens à bord d’un des bus utilisés pour les transférer vers le sud du pays, loin des frontières avec l’Espagne. « Nous avons été arrêtés sans raison par les autorités de Tanger. Nous demandons le permis de séjour et ils nous le refusent. […] Ils nous traitent comme des animaux, sans aucun respect, sans aucune considération », explique le jeune homme dans la vidéo, dénonçant « toutes les injustices » subies.

À lire : Les migrants subsahariens appellent le roi Mohammed VI au secours

L’AMDH demande aux autorités de Tanger d’arrêter ces « arrestations illégales et injustes » de migrants qui sont intégrés dans la ville où ils vivent et travaillent. Ces expulsions sont justifiées par la loi 02-03 qui accorde aux autorités le droit d’interdire ou de contraindre ceux qui ne sont pas en situation régulière à résider dans certaines régions, avait expliqué le ministère marocain de l’Intérieur en 2018 après les expulsions de migrants vers leurs pays d’origine tels que le Mali, le Sénégal, la Guinée Conakry et la Côte d’Ivoire.

Sujets associés : Tanger - Expulsion - Immigration clandestine - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les migrants subsahariens appellent le roi Mohammed VI au secours

L’Association des migrants subsahariens pour la défense des droits et de la dignité humaine (AMSDH) dénonce les exactions dont sont victimes les migrants subsahariens et appelle...

Maroc : Les migrants subsahariens subiraient des violences et vivraient dans l’insécurité

Violence, précarité et insécurité, tel serait le lot des migrants subsahariens au Maroc… tout du moins à l’en croire la branche espagnole de l’ONG « Terre des Hommes », Tierra de...

Vague d’arrestations de migrants à Laâyoune

Depuis quelques semaines, les migrants subsahariens au Maroc sont arrêtés en pleine nuit ou au petit matin par la police. Une situation qui inquiète non seulement ces migrants,...

Arrestations massives de migrants subsahariens au Maroc

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), a dénoncé samedi les arrestations massives de migrants subsahariens au Maroc, près des frontières de Ceuta et...

Nous vous recommandons

Tanger

Reconfinement de Tanger : les professionnels du tourisme perdent tout espoir

L’annonce du reconfinement à Tanger lundi 13 juillet douche l’espoir des professionnels du tourisme qui espéraient réaliser d’importants chiffres d’affaires pendant la période estivale, afin de tourner la page de l’impact négatif de la crise sanitaire liée...

Ryanair reprend ses vols vers le Maroc le 1er mars

Ryanair a annoncé la reprise de ses liaisons aériennes de et vers le Maroc depuis sa base de Séville, dès le 1ᵉʳ mars. La compagnie va relier six villes marocaines dont la capitale, Rabat.

Chantiers immobiliers : durcissement des contrôles dans le nord du Maroc

Après le scandale immobilier de Témara, les autorités régionales du Nord ont pris de nouvelles mesures dans la gestion de l’urbanisme à Tanger.

Disparition inquiétante d’un enfant à Tanger

Un enfant a disparu lundi à Tanger dans des circonstances mystérieuses. Parti se procurer des médicaments dans une pharmacie du quartier, le petit n’est plus retourné chez lui.

Jacques Bouthier visé par de nouvelles plaintes au Maroc

Quatre Marocaines ont déposé plainte auprès du procureur général à Tanger contre l’ex-PDG du groupe de courtage en assurances Assu 2000 (rebaptisé Vilavi), Jacques Bouthier, incarcéré en France pour « viols sur mineure ». Elles l’accusent de « traite d’êtres...

Expulsion

Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Ahmed, un Marocain menacé d’expulsion et Florence, une Française avec qui il s’est marié en janvier 2020 ont enfin retrouvé le sourire après une grève de la faim entamée le 20 septembre pour obtenir un rendez-vous avec la Préfecture du...

L’Espagne a commencé l’expulsion des immigrants illégaux marocains

Les autorités espagnoles ont démarré l’expulsion des centaines d’immigrants illégaux marocains, suite aux négociations avec le Maroc. Cela se passe au moment où les deux pays sont encore en pourparlers avancés, en attente de conclusion avec le sommet...

L’Espagne expulse le salafiste marocain Mohamed Badaoui

Le salafiste marocain Mohamed Said Badaoui, détenu depuis un mois au Centre d’internement des étrangers (CIE) de Barcelone, a été expulsé samedi au Maroc par les autorités espagnoles.

Suisse : le coronavirus fait libérer un Maghrébin de prison

Le tribunal fédéral de Zurich a ordonné, mardi 28 juillet, la libération d’un requérant d’asile d’origine maghrébine condamné à 34 mois de prison assortie d’une expulsion pour 9 mois. Motif évoqué : son renvoi ne peut être effectif en raison de la crise...

La France accélère l’expulsion des "radicalisés"

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, est en visite en Algérie et en Tunisie. Sa visite s’inscrit dans le cadre des négociations avec les pays d’origine, pour qu’ils accueillent leurs ressortissants expulsés par la...

Immigration clandestine

Espagne : deux Marocains arrêtés pour trafic de migrants vers la France

La Garde civile et la police française des frontières ont arrêté à Guipúzcoa et Navarre deux Marocains accusés de crimes de trafic de migrants, d’appartenance à une organisation criminelle et d’atteinte aux droits des citoyens...

Crise migratoire à Sebta : l’appel de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’ONU a réagi à la crise migratoire majeure à Sebta (Ceuta). Elle appelle le Maroc et l’Espagne à trouver ensemble une solution.

Gestion des flux migratoires : Frontex salue la bonne coopération du Maroc

Le Maroc demeure un grand partenaire de l’Europe dans sa gestion des flux migratoires. Ainsi, l’arrivée massive des migrants à Sebta n’est qu’un «  incident  » vite résolu, a déclaré le premier responsable de Frontex, Fabrice...

Réunion de haut niveau Maroc-Espagne le mois prochain

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez est attendu à Rabat le 17 décembre prochain. Avec le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, il va coprésider la 12ᵉ réunion de haut niveau Maroc-Espagne, après la 11ᵉ qui s’était déroulée dans la capitale...

Bloqués à Melilla, des Tunisiens reviennent illégalement au Maroc

Le Tunisien Yacoub (nom d’emprunt), 30 ans, envisage, comme beaucoup de compatriotes avant lui, de passer par-dessus la clôture à la frontière de Melilla pour rejoindre le Maroc. Il n’en peut plus de sa vie de sans-papiers à Melilla, qui ne lui permet pas...

Association Marocaine des Droits Humains (AMDH)

Mobilisation des avocats marocains pour sauver Brahim Saadoun

Un collectif d’avocats marocains se mobilise pour se rendre à Donetsk, afin de suivre le procès en appel de Brahim Saadoun, condamné à mort le 9 juin dernier par les séparatistes pro-russes au Donbass.

Melilla : quand les enfants marocains paient les pots cassés

Plusieurs dizaines d’enfants marocains attendent encore de rejoindre les bancs de l’école à Melilla. Les autorités de l’enclave espagnole refusent de les scolariser, sous prétexte que leurs parents ne sont pas détenteurs d’une carte de...

Une maman et son fils emportés par les eaux près d’Al Hoceima

Une femme subsaharienne et son fils de 5 ans, candidats à l’immigration clandestine, sont morts par noyade mardi 22 février, dans le naufrage du bateau de fortune qui les transportait.

Oujda : les migrants soudanais traqués par les forces de l’ordre

La situation des migrants Soudanais en transit par le Maroc serait préoccupante. Les associations dénoncent la traque incessante et traitement infligés par les forces de l’ordre.

L’AMDH dénonce "l’insouciance totale des autorités", suite au décès d’un migrant à Tanger

La mort tragique d’un migrant survenu suite à une négligence des autorités a provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué publié en ligne, l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) a dénoncé "l’insouciance totale des...