Mohamed fait les meilleures sardines grillées de Malaga

29 juillet 2021 - 20h20 - Ecrit par : A.P

Mohammed Basraoui, un migrant marocain arrivé à Ceuta sous un camion il y a vingt ans, réalise aujourd’hui des brochettes de poisson dont raffolent les habitants de Malaga.

Mohammed a décidé de quitter le Maroc en 2001, au péril de sa vie, pour avoir un meilleur avenir en Espagne. « Tout le monde n’a pas les moyens pour payer une patera. Si on m’avait donné une autre option, je l’aurais aussi essayée », explique-t-il à Malaga Hoy. Passionné de philosophie, son professeur lui avait conseillé de poursuivre ses études dans cette matière, mais il n’avait ni bourse ni argent. C’est ainsi qu’il a décidé de rejoindre Ceuta sous un camion. Une fois arrivé, sans argent et sans moyens, il a dû faire quelques jobs pour subvenir à ses besoins fondamentaux.

À lire : Exemples d’intégration réussie de mineurs marocains en Espagne

Puis un jour, il rencontre un compatriote qui lui a conseillé d’aller dans les montagnes de Malaga où les contrôles de papiers sont moins renforcés. Ce qu’il a fait. Dans cette ville, il a travaillé dans plusieurs fermes d’élevage de moutons avant d’intégrer une autre ferme de culture d’olives et d’autres fruits vendus aux coopératives. C’est là qu’il rencontre Miguel Garcia, fils des voisins de la ferme qui l’invita, lui et son patron, à une Paëlla. A cette occasion, Miguel, copropriétaire d’un bar sur la plage de San Pedro de Alcantara, lui a demandé de le contacter dès qu’il aura ses papiers en règle.

À lire : Le rêve brisé des migrants en France

Quelques mois plus tard, Mohammed a régularisé sa situation et a appelé comme prévu Miguel. « Il a tenu parole et m’a amené à San Pedro où il m’a payé une chambre dans une auberge et m’a laissé travailler, nettoyer la vaisselle », raconte Mohammed avec gratitude. Après le départ de l’épicier du bar, Miguel et José M. del Pino, son co-associé, lui ont proposé de prendre le poste. « Comme j’avais de l’expérience en cuisine et que j’aidais l’épicier depuis un certain temps, on m’a confié le poste, j’ai été mis à l’essai pendant deux semaines et ils m’ont confirmé. Aujourd’hui, mes brochettes sont les meilleures de la région, sans aucun doute », avoue-t-il, fièrement. Beaucoup de clients raffolent de ses brochettes. Aujourd’hui, Mohammed a ouvert aussi une fruiterie que gèrent sa sœur et sa femme.

Tags : Immigration clandestine - Gastronomie - Malaga

Aller plus loin

Exemples d’intégration réussie de mineurs marocains en Espagne

Aymane Esbai, un Marocain de 19 ans, a réalisé son rêve de rejoindre l’Espagne et de poursuivre ses études. Comme lui, de nombreux jeunes maghrébins fuient leur pays à la recherche...

Le rêve brisé des migrants en France

De nombreux hommes et de femmes originaires d’Afrique du Nord choisissent d’immigrer en France via l’Espagne, au péril de leur vie, à la recherche d’un avenir meilleur. Une fois...

Nous vous recommandons

Le Maroc disposé à reprendre ses relations avec l’Espagne

En crise diplomatique avec l’Espagne depuis plusieurs mois, le Maroc a fait part de son souhait de réchauffer ses relations avec le voisin du Nord. Le roi Mohammed VI pose, toutefois, des conditions.

Tanger à deux doigts de l’effondrement sanitaire

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés continue de progresser à Tanger, selon les chiffres publiés par les autorités sanitaires. Les autorités locales ont décidé de serrer la vis.

MRE : voici les produits autorisés à entrer à Algésiras depuis le Maroc

L’Autorité portuaire d’Algésiras a rappelé aux Marocains d’Europe engagés dans la phase retour de l’Opération Marhaba les produits autorisés à entrer en Espagne depuis le Maroc, selon la réglementation...

Des clarifications sur l’interruption des exportations du blé ukrainien vers le Maroc

Oksana Vasilyeva, ambassadeur de l’Ukraine à Rabat a apporté des clarifications sur l’interruption du blé ukrainien vers le Maroc, après l’invasion russe, lancée le 24 février dernier.

Hilary Clinton, sublime dans un caftan marocain (vidéo)

Hillary Clinton, ex-première dame et ancienne secrétaire d’État des États-Unis, a fait sensation lors de la cérémonie d’ouverture du 79ᵉ Festival international du film de la Mostra de Venise. Elle s’est affichée sublime dans un caftan...

Une femme refoulée avec le pass vaccinal à l’aéroport de Rabat

Les Marocains ayant reçu des doses du vaccin chinois Sinopharm sont partagés entre déception, espoir et colère. Impossible de voyager avec un pass vaccinal marqué Sinopharm. Dure réalité pour une femme qui, pensant pouvoir se rendre en Europe, a été...

Maroc : il poignarde sa femme et se jette sous un train

Les habitants de Khouribga sont encore sous le choc suite au suicide, mardi, d’un père de famille. Avant cet acte désespéré, l’homme a d’abord poignardé son ex-femme.

Belgique : le Marocain Ibrahim Ouassari élu « Bruxellois de l’année »

Le Bruxellois d’origine marocaine, Ibrahim Ouassari, fondateur de MolenGeek, a été désigné «  le Bruxellois de l’année 2021  ». Un titre décerné par l’ASBL Brusseleir.

L’Allemagne arrache une pépite au Maroc

Le joueur Mehdi Loune, 17 ans, tourne le dos au Maroc et joue désormais pour la sélection allemande, la Mannschaft. Une perte pour la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

La mésaventure d’un Belge avec le pass vaccinal marocain

Alors qu’il est venu se restaurer dans un fast-food d’Auvelais (Sambreville), un homme s’est vu refuser l’accès, son Covid Safe Ticket, délivré au Maroc, n’étant pas valable en Belgique.