Un témoin fait des révélations sur la mort du narcotrafiquant « El Nene »

11 juillet 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le meurtre de Mohamed Taieb Ahmend dit El Nene, un baron de la drogue assassiné en 2014, n’est pas encore résolu en Espagne. Son corps avait été retrouvé dans le détroit.

Pendant des années, les députés soupçonnaient El Nene d’avoir simulé sa propre mort pour vivre en cachette et profiter de son argent loin des projecteurs. Mais en 2019, un témoin du meurtre, protégé par la Garde civile, a fait des révélations sur les conditions de décès d’El Nene. « Ils attendaient qu’il saigne pour l’emmener en haute mer, et l’attacher à une ancre », a-t-il déclaré.

Selon les informations auxquelles NIUS a eu accès, El Nene aurait été assassiné au Maroc par deux de ses collaborateurs : Sofian Ahmed Barrak, alias Zocato, et Jalil Mohamed Dris dit Jalal El Loco. Les deux se sont associés, à en croire les déclarations du témoin protégé, pour tuer El Nene afin de prendre le contrôle du trafic de drogue dans la région. « El Nene avait eu des problèmes avec Zocato qui en avait marre de lui payer des commissions. Zocato a demandé l’aide de Jalil pour planifier la mort d’El Nene, en échange d’une forte somme d’argent », fait savoir le témoin.

À lire : Espagne : l’histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au ciné

« Je suis allé chercher le tueur à gages présumé à l’hôtel Ibis de Fnideq, lui et deux ou trois Marocains que je ne connaissais pas », raconte le témoin protégé qui ajoute qu’il s’est ensuite rendu chez Jalil qu’il a vu avec un fusil d’assaut Kalachnikov et plusieurs armes de petit calibre. Il précise que Jalil lui a confié que Zocato et « un tueur à gages noir français » étaient allés chercher El Nene qui était en mer, au large des côtes de Marina Smir. Après être entré en collision avec le bateau de ce dernier, Zocato a identifié El Nene au tueur à gages qui a sorti son arme et a attendu qu’il émerge de l’eau pour lui tirer une balle dans la tête.

La mort d’El Nene a fait l’objet d’une enquête tant au Maroc qu’en Espagne. La justice marocaine avait même arrêté et condamné Jalil El Loco et Zocato pour le meurtre présumé d’El Nene. Par la suite, Jalil El Loco a fui le Maroc, tout en continuant le trafic de drogue en Espagne. Il a ensuite perdu la vie dans une fusillade à Ceuta. Zocato, lui, est décédé à l’été 2018 à Marbella.

Sujets associés : Espagne - Drogues - Enquête - Décès - El Nene - Trafic

Aller plus loin

Un Marocain à la tête d’un réseau de trafic de drogue démantelé en Espagne

La police espagnole a démantelé dimanche un réseau de trafic de drogue dans le nord du pays. L’opération a permis d’interpeller 13 personnes de nationalité marocaine, espagnole,...

Vie et parcours du narco-trafiquant marocain « El Nene »

Mohamed Taieb, surnommé El Nene, baron de la drogue assassiné en 2014 en Espagne et dont le corps n’a jamais été retrouvé, aura révolutionné le trafic de drogues dans le détroit.

Errachidia : mise en échec d’un trafic international de drogue

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Errachidia ont saisi, samedi, 2,5 tonnes de résine de cannabis et procédé à l’interpellation d’un individu qui...

Un Marocain tué à l’arme blanche à Saint-Malo

Un Marocain de 37 ans a été tué d’un coup de couteau au thorax à Saint-Malo, le 14 août dernier. Une affaire de drogue serait à l’origine de ce meurtre.

Ces articles devraient vous intéresser :

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Le deuil persistant de Booder pour son ami Wahid Bouzidi

Près de trois mois après le décès de son ami, l’humoriste franco-marocain Booder rend un nouvel hommage au Franco-algérien Wahid Bouzidi qui lui « manque énormément ».

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...