Recherche

Un témoin fait des révélations sur la mort du narcotrafiquant « El Nene »

© Copyright : DR

11 juillet 2021 - 20h40 - Société - Par: A.P

Le meurtre de Mohamed Taieb Ahmend dit El Nene, un baron de la drogue assassiné en 2014, n’est pas encore résolu en Espagne. Son corps avait été retrouvé dans le détroit.

Pendant des années, les députés soupçonnaient El Nene d’avoir simulé sa propre mort pour vivre en cachette et profiter de son argent loin des projecteurs. Mais en 2019, un témoin du meurtre, protégé par la Garde civile, a fait des révélations sur les conditions de décès d’El Nene. « Ils attendaient qu’il saigne pour l’emmener en haute mer, et l’attacher à une ancre », a-t-il déclaré.

Selon les informations auxquelles NIUS a eu accès, El Nene aurait été assassiné au Maroc par deux de ses collaborateurs : Sofian Ahmed Barrak, alias Zocato, et Jalil Mohamed Dris dit Jalal El Loco. Les deux se sont associés, à en croire les déclarations du témoin protégé, pour tuer El Nene afin de prendre le contrôle du trafic de drogue dans la région. « El Nene avait eu des problèmes avec Zocato qui en avait marre de lui payer des commissions. Zocato a demandé l’aide de Jalil pour planifier la mort d’El Nene, en échange d’une forte somme d’argent », fait savoir le témoin.

À lire : Espagne : l’histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au ciné

« Je suis allé chercher le tueur à gages présumé à l’hôtel Ibis de Fnideq, lui et deux ou trois Marocains que je ne connaissais pas », raconte le témoin protégé qui ajoute qu’il s’est ensuite rendu chez Jalil qu’il a vu avec un fusil d’assaut Kalachnikov et plusieurs armes de petit calibre. Il précise que Jalil lui a confié que Zocato et « un tueur à gages noir français » étaient allés chercher El Nene qui était en mer, au large des côtes de Marina Smir. Après être entré en collision avec le bateau de ce dernier, Zocato a identifié El Nene au tueur à gages qui a sorti son arme et a attendu qu’il émerge de l’eau pour lui tirer une balle dans la tête.

La mort d’El Nene a fait l’objet d’une enquête tant au Maroc qu’en Espagne. La justice marocaine avait même arrêté et condamné Jalil El Loco et Zocato pour le meurtre présumé d’El Nene. Par la suite, Jalil El Loco a fui le Maroc, tout en continuant le trafic de drogue en Espagne. Il a ensuite perdu la vie dans une fusillade à Ceuta. Zocato, lui, est décédé à l’été 2018 à Marbella.

Mots clés: Décès , Enquête , Espagne , Drogues , Trafic , El Nene

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact