Un témoin fait des révélations sur la mort du narcotrafiquant « El Nene »

11 juillet 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le meurtre de Mohamed Taieb Ahmend dit El Nene, un baron de la drogue assassiné en 2014, n’est pas encore résolu en Espagne. Son corps avait été retrouvé dans le détroit.

Pendant des années, les députés soupçonnaient El Nene d’avoir simulé sa propre mort pour vivre en cachette et profiter de son argent loin des projecteurs. Mais en 2019, un témoin du meurtre, protégé par la Garde civile, a fait des révélations sur les conditions de décès d’El Nene. « Ils attendaient qu’il saigne pour l’emmener en haute mer, et l’attacher à une ancre », a-t-il déclaré.

Selon les informations auxquelles NIUS a eu accès, El Nene aurait été assassiné au Maroc par deux de ses collaborateurs : Sofian Ahmed Barrak, alias Zocato, et Jalil Mohamed Dris dit Jalal El Loco. Les deux se sont associés, à en croire les déclarations du témoin protégé, pour tuer El Nene afin de prendre le contrôle du trafic de drogue dans la région. « El Nene avait eu des problèmes avec Zocato qui en avait marre de lui payer des commissions. Zocato a demandé l’aide de Jalil pour planifier la mort d’El Nene, en échange d’une forte somme d’argent », fait savoir le témoin.

À lire : Espagne : l’histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au ciné

« Je suis allé chercher le tueur à gages présumé à l’hôtel Ibis de Fnideq, lui et deux ou trois Marocains que je ne connaissais pas », raconte le témoin protégé qui ajoute qu’il s’est ensuite rendu chez Jalil qu’il a vu avec un fusil d’assaut Kalachnikov et plusieurs armes de petit calibre. Il précise que Jalil lui a confié que Zocato et « un tueur à gages noir français » étaient allés chercher El Nene qui était en mer, au large des côtes de Marina Smir. Après être entré en collision avec le bateau de ce dernier, Zocato a identifié El Nene au tueur à gages qui a sorti son arme et a attendu qu’il émerge de l’eau pour lui tirer une balle dans la tête.

La mort d’El Nene a fait l’objet d’une enquête tant au Maroc qu’en Espagne. La justice marocaine avait même arrêté et condamné Jalil El Loco et Zocato pour le meurtre présumé d’El Nene. Par la suite, Jalil El Loco a fui le Maroc, tout en continuant le trafic de drogue en Espagne. Il a ensuite perdu la vie dans une fusillade à Ceuta. Zocato, lui, est décédé à l’été 2018 à Marbella.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Drogues - Enquête - Décès - El Nene - Trafic

Aller plus loin

France : un réseau de trafic de cannabis marocain démantelé, 10 personnes condamnées

Le tribunal de Grasse a condamné à différentes peines de prison 10 personnes impliquées dans un vaste réseau de trafic de cocaïne et de cannabis marocain qui distribuait la...

Un Marocain à la tête d’un réseau de trafic de drogue démantelé en Espagne

La police espagnole a démantelé dimanche un réseau de trafic de drogue dans le nord du pays. L’opération a permis d’interpeller 13 personnes de nationalité marocaine, espagnole,...

Un Marocain tué à l’arme blanche à Saint-Malo

Un Marocain de 37 ans a été tué d’un coup de couteau au thorax à Saint-Malo, le 14 août dernier. Une affaire de drogue serait à l’origine de ce meurtre.

Errachidia : mise en échec d’un trafic international de drogue

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Errachidia ont saisi, samedi, 2,5 tonnes de résine de cannabis et procédé à l’interpellation d’un individu qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : La mort en spectacle sur TikTok

S’il y a une fâcheuse tendance qui se développe de plus en plus au Maroc, c’est bien la banalisation de la mort sur TikTok et d’autres réseaux sociaux par des influenceurs marocains.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Une Marocaine meurt après avoir pris des pilules achetées sur Instagram

Une Marocaine de 28 ans est décédée après avoir pris des pilules amincissantes achetées auprès d’une inconnue qui faisait la promotion de ces produits sur Instagram.

Décès de Moncef El Haddaoui, le Maroc perd un grand footballeur

Moncef El Haddaoui, ancienne gloire du football marocain, s’est éteint lundi à l’âge de 59 ans, selon une annonce faite par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui a également partagé ses condoléances par le biais d’un communiqué officiel.

Les Lions de l’Atlas en deuil

Le monde du football marocain est en deuil suite à l’annonce du décès d’Abderrahim Ouakili, ancien joueur international, survenu ce lundi 18 décembre 2023 à l’âge de 53 ans.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Le Maroc perd un grand journaliste : Reda Dalil n’est plus

Reda Dalil, directeur de publication du magazine TelQuel, éditorialiste, journaliste et romancier, s’est éteint à l’âge de 45 ans, des suites d’une longue maladie.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...