Recherche

Les pilotes de Royal Air Maroc en colère

© Copyright : DR

28 mars 2020 - 21h00 - Economie

La décision de Royal Air Maroc (RAM) d’opérer des retenues sur le salaire mensuel net de ses travailleurs, fait des vagues. L’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) manifeste déjà son désaccord.

Dans une correspondance adressée à ses membres, l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) donne son avis sur les coupures salariales annoncées. "Avec l’avènement de la crise sanitaire actuelle, l’accélération et la gravité des événements ces derniers jours, marquent l’entrée dans une période d’incertitude. Si le constat est unanime, les moyens et les méthodes mis en œuvre par le management de RAM sont plus que discutables", estime l’AMPL.

Pour l’association, la décision d’Abdelhamid Addou, PDG du groupe RAM est "illégale car sans le consentement des salariés ni de leurs représentants et ne fait référence ni à une décision gouvernementale, ni à aucun texte réglementaire". L’AMPL juge également cette décision d’"inéquitable, car l’architecture de la fiche de paie PNT entraîne mécaniquement une baisse de salaire conséquente". Aussi, les pilotes qualifient-ils cette décision de "courtermiste, car elle ne couvre que ce mois et ne donne pas l’assurance de se limiter au seul mois de mars".

Selon eux, "il faudrait impérativement revenir sur les événements que le bureau AMPL n’a eu cesse de dénoncer et qui ont contribué à la situation critique des finances de la compagnie et ce, avant l’avènement de la crise sanitaire Covid-19". L’association des pilotes décrie ainsi la gestion des effectifs et CDD.

Face à la gravité de la situation, "nous ne pouvons rester spectateurs et tétanisés ; nous nous devons de condamner ces actes avec véhémence, explorer les voies juridiques possibles et demander la reddition des comptes", martèle l’AMPL.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact