Recherche

Le Royaume-Uni veut faire du Maroc « une porte d’entrée » vers l’Afrique

© Copyright : DR

23 janvier 2020 - 21h00 - Economie

En marge du dialogue des affaires Maroc-Royaume-Uni, le ministre des Affaires étrangères annonce que les deux pays ont décidé « d’écrire une nouvelle page dans l’histoire de leurs relations économiques  ». Pour Mohcine Jazouli, «  la Grande-Bretagne, qui quitte l’Union européenne, après avoir signé avec le Royaume un accord de partenariat de continuité économique, compte faire du Maroc un hub, un pays pivot et un gateway vers l’Afrique pour renforcer ses investissements et ses exportations » vers le continent.

Cette décision prise par le Royaume-Uni, a pour but de faciliter les rencontres entre les hommes d’affaires marocains et britanniques, aussi bien en termes d’échanges qu’en termes d’investissements. Le ministre des Affaires étrangères a souligné que « l’accent est mis sur le domaine financier dans la mesure où il y a de bonnes opérations qui ont été faites  ». Pour Mohcine Jazouli, «  Le Maroc se positionne clairement comme un partenaire africain, et donc, une coopération triangulaire Grande-Bretagne, Maroc, Afrique est parfaitement possible  », a-t-il ajouté.

Lancé mardi à Londres, le dialogue des affaires Maroc-Royaume Uni a été organisé conjointement par le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), en marge du Sommet Afrique-Royaume Uni sur l’investissement, qui a pour mission de redéfinir les contours de la politique étrangère britannique au lendemain du Brexit.

Au total, 116 entreprises marocaines et 225 entreprises britanniques ont pris part à cette importante rencontre économique dont l’objectif est de présenter les opportunités d’échanges commerciaux et d’investissements que les deux pays ont à s’offrir.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact