Les salafistes ou l’autre cause de la défaite historique du PJD

25 septembre 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Outre les causes évoquées jusque-là, la déroute du Parti de la Justice et du Développement (PJD) aux élections du 8 septembre dernier s’explique aussi par le fait que les salafistes ont sévèrement sanctionné les candidats du parti islamiste dans les urnes.

Contre toute attente, les islamistes de la Salafiya, soutiens traditionnels du PJD, ont tourné dos au parti de Lampe lors des dernières élections législatives, communales et régionales, rapporte Assabah. À l’origine de ce vote sanction, les promesses jamais tenues. La première promesse remonte à 2011. Mustapha Ramid avait promis au leader salafiste Yassine Lemless que le parti islamiste de la lampe allait œuvrer pour la libération des prisonniers salafistes et leur élargissement rapide. Cette promesse ne sera pas tenue.

À lire : Elections au Maroc : déroute électorale pour le PJD

Mohamed Salah Tamek, délégué général à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion est le responsable qui avait finalement ouvert un dialogue avec les Salafistes et signé avec eux un gentlemen agreement en vue de la libération du plus grand nombre d’entre eux, en contrepartie de leur renoncement au terrorisme et aux idées extrémistes.

À lire : « Il y avait des signes annonciateurs d’un recul du PJD »

Deuxième promesse : à la veille des élections de 2016, Abdelilah Benkirane, alors chef du gouvernement, avait déclaré que son programme prendrait en considération des réformes proposées par les Salafistes. Ces derniers n’ont eu à constater que cette deuxième promesse n’a été tenue. Frustrés, les Salafistes ont décidé de voter massivement contre le parti de la Lampe. Un vote sanction qui est en grande partie à l’origine de l’effondrement du PJD après une décennie de gestion du pouvoir.

Sujets associés : Elections - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Encore un coup d’éclat de la part du PJD

Dans un communiqué, le Secrétariat général du Parti Justice et Développement (PJD) a appelé ses trois membres déclarés gagnants aux élections de la Chambre des conseillers, à...

La déroute électorale du PJD décryptée par un expert

La déroute du Parti Justice et Développement (PJD) aux législatives du 8 septembre continuent de susciter des réactions de la part des analystes politiques. David Goeury, membre...

Les islamistes du PJD plus que jamais divisés après la déroute électorale

Quelques jours après sa débâcle aux élections législatives du 8 septembre dernier, le Parti de la justice et du développement (PJD) tient ce samedi 18 septembre la réunion du...

« Le PJD ne pourra se rétablir qu’après au moins une décennie » (expert)

Les résultats définitifs ayant conduit au changement de la carte politique marocaine marquée par l’échec historique du PJD et la montée fulgurante du RNI d’Aziz Akhannouch en plus...

Nous vous recommandons

Elections

Maroc : ces présidents de club de football devenus députés en 2021

Il n’y aura pas que des hommes d’affaires, des politiciens ou encore des cinéastes au parlement marocain. Des responsables d’associations sportives, de fédérations ont été élus mercredi dernier et siègeront à la Chambre des...

Elections au Maroc : le RNI In, le PJD Out

À l’issue des élections des Chambres professionnelles, qui se sont déroulées vendredi, sur l’ensemble du territoire national, le Rassemblement national des indépendants (RNI) est arrivé en tête en raflant 638 sièges, soit 28,61 % des...

Rachida Dati prend la défense du Maroc

Engagée aux côtés de la candidate LR Valérie Pécresse lors du premier tour de la présidentielle en France, Rachida Dati, maire du VIIᵉ arrondissement de Paris, appelle les Français à barrer la voie à Marine Le...

60% des Marocains ne font pas confiance au gouvernement

Les Marocains font de moins en confiance aux institutions de l’État. Seulement un sur trois fait confiance au gouvernement, selon une étude publiée mercredi par l’Institut marocain d’analyse des politiques...

Aziz Akhannouch dévoile la vision du prochain gouvernement

Après sa victoire éclatante lors des élections législatives, le président du RNI, Aziz Akhannouch, a été chargé par le roi Mohammed VI de former la future coalition gouvernementale. Pour lui, les Marocains, en opérant «  ce vote sanction  »,ont voté pour le...

Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Saâdeddine El Othmani démissionne du secrétariat du PJD

Le Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani a annoncé ce jeudi sa démission du poste de secrétaire du Parti Justice et Développement (PJD). Il a été suivi de tous les autres membres du secrétariat général. Une démission collective qui fait suite à l’échec...

Le PAM charge le PJD

Le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi estime que le bilan du gouvernement dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD) est «  désastreux  ». Son parti propose un nouveau management au peuple...

Écartés des élections 2021, les MRE appellent le Roi à la rescousse

Lâchés par la plupart des partis politiques, les Marocains du Monde constatent avec surprise leur mise à l’écart des prochaines échéances électorales. Face à cette situation, la coordination des partis politiques à l’étranger sollicite l’intervention de SM le...

Reprise des relations Maroc/Israël : El Otmani « assume »

« Une décision d’État pleinement assumée ». C’est l’expression utilisée par le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, pour qualifier la décision du Maroc de rétablir ses relations avec Israël. Pour lui « l’intérêt national prime avant toute autre...

Abdelilah Benkirane

Abdelilah Benkirane remplace El Othmani à la tête du PJD

Le Parti de la Justice et du développement (PJD) a tenu samedi à Bouznika, un congrès extraordinaire à l’issue duquel, Abdelilah Benkirane a été élu secrétaire général du Parti. Il succède ainsi à Saâd Dine El Otmani qui n’a pu offrir une majorité confortable au...

Saâdeddine El Othmani démissionne du secrétariat du PJD

Le Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani a annoncé ce jeudi sa démission du poste de secrétaire du Parti Justice et Développement (PJD). Il a été suivi de tous les autres membres du secrétariat général. Une démission collective qui fait suite à l’échec...

Les félicitations du Hamas à Abdelilah Benkirane

Depuis samedi, les messages s’enchainent pour féliciter Abdelilah Benkirane, devenu suite au congrès national extraordinaire, le nouveau secrétaire général du Parti pour la justice et le développement...

Abdelilah Benkirane hospitalisé

L’actuel secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a été transféré mardi tard dans la nuit, à l’hôpital militaire de Rabat pour des complications liées à son infection au...

Elections législatives : Abdelilah Benkirane se fait désirer

L’ancien secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelillah Benkirane, sera-t-il ou non candidat aux prochaines législatives à Salé ? Il affirme vouloir laisser la place aux jeunes, mais la tentation est trop...