Comment expliquer la défaite électorale du PJD

23 novembre 2021 - 11h00 - Ecrit par : G.A

La cuisante défaite du Parti de la Justice et du développement (PJD) continue de susciter des réactions dans le rang des acteurs politiques. C’est le cas de Mohamed Sassi, un des dirigeants du Parti socialiste unifié (PSU), qui a déclaré que la défaite du PJD aux élections du 8 septembre était due à l’absence d’Abdelillah Benkirane et à la pandémie du Covid-19.

Le responsable politique intervenait lors d’une rencontre organisée dimanche à Rabat par l’Institut Prometheus pour la démocratie et les droits de l’homme (IPDDH). En plus des raisons évoquées, il a également déclaré que l’absence d’un véritable rival politique et les restrictions imposées aux associations du parti et son bras idéologique le Mouvement de l’unicité et de la réforme (MUR) ont aussi provoqué la chute électorale du PJD.

À lire : Élections 2021 : les femmes du PJD en colère

Mais les soucis du Parti ne sont pas nés avec les élections. Ils étaient sournois et ont été engendrés par le retrait du PJD du cercle Justice et Bienfaisance, et la normalisation avec Israël, en plus des « scandales moraux ».

À lire : « Le PJD ne pourra se rétablir qu’après au moins une décennie » (expert)

Il a ajouté que le facteur le plus important a été aussi l’absence de la « cohésion organisationnelle » qui distinguait la formation politique. Pour lui, le fait que des « membres du parti et du MUR n’ont même pas voté aux élections » est la preuve que la déchéance était inévitable.

À lire : Le PJD, mauvais perdant

Mohamed Sassi a, en outre, soutenu que les nombreuses années passées par les islamistes à la tête du gouvernement ont poussé leurs adversaires à recourir à tous les moyens pour leur arracher le pouvoir. C’est ce qui a justifié la guerre médiatique, celle de l’argent et la floraison de nouveaux inscrits.

Tags : Elections - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Parti Socialiste Unifié (PSU) - Mohamed Sassi

Aller plus loin

Élections 2021 : les femmes du PJD en colère

Les femmes du parti de la Justice et du développement (PJD) sont en colère contre le secrétaire général de leur formation politique, Saâdeddine El Othmani, par ailleurs chef du...

Guerre des clans au PJD

La succession anticipée de Saâd-Eddine El Othamni à la tête du PJD est ouverte. Rebbah et Amara seraient au coude à coude au sein des différents clans déjà en campagne pour...

Maroc : voici les grands faits marquants de 2021

L’actualité marocaine a été principalement marquée en 2021 par la crise diplomatique avec l’Espagne et l’épisode migratoire de Ceuta, l’organisation des élections législatives, sans...

Malaise au PJD : les coups de gueule s’enchaînent

Après Aâtimad zahidi il y a quelques jours, c’est au tour de Mohamed Haddak de donner de la voix. Le conseiller PJDiste de Témara, dénonce l’opportunisme qui gagne les rangs du...

Nous vous recommandons

Mariam Hussein a-t-elle demandé que Saad Lamjarred soit emprisonné ?

La chanteuse marocaine, Mariam Hussein aurait souhaité que son compatriote Saâd Lamjarred écope d’une peine de prison pour atteinte à la pudeur. Qu’en est-il réellement ?

Emmanuel Macron redoute une pénurie alimentaire en Afrique du Nord

Le président français Emmanuel Macron, par ailleurs président du Conseil de l’UE, a exprimé jeudi la crainte d’une crise alimentaire sans précédent en Afrique du Nord et dans d’autres régions du monde.

France : ils blanchissaient les bénéfices des escroqueries au Maroc

Depuis la France, une famille marocaine établie à Orléans et un Turc basé en Seine-Saint-Denis, chef d’un réseau spécialisé dans la vente de parfums contrefaits sur internet, blanchissaient les bénéfices des escroqueries au Maroc, en Turquie ou à Dubaï. En...

Cheikh Mohammed bin Rashid présente ses condoléances à la famille de Rayan

Les personnalités se bousculent pour présenter leurs condoléances à la famille de Rayan, le garçon de cinq ans décédé samedi après avoir passé quatre jours dans un puits sec. Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président des Émirats Arabes Unis,...

Le Maroc va pouvoir (enfin) importer du gaz depuis l’Espagne

Le Maroc et l’Espagne sont finalement parvenus à un accord pour permettre au royaume d’importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Gaz au Maroc : résultats « extrêmement encourageants » à Lixus

La société britannique, Chariot Oil & Gas a annoncé que le nouveau réservoir de gaz naturel découvert dans le puits d’Anchois au large de Larache est d’excellente qualité.

Réaction de Mohamed Toujgani suite à son expulsion de la Belgique

Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil, la plus grande de Belgique, réagit à son expulsion vers le Maroc à cause notamment d’une vidéo datant de plus de 10 ans dans laquelle il appelait à brûler « des sionistes oppresseurs ». Il a décidé de...

Le Maroc suspend sa coopération policière avec l’Allemagne

Pas d’amélioration en vue pour les relations entre le Maroc et l’Allemagne. Les autorités marocaines viennent d’annoncer avoir interrompu toute coopération policière avec leurs homologues allemands.

Royal Air Maroc autorisée à opérer des vols vers l’Algérie ?

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) annonce des vols aller-retour vers l’Algérie au départ du Maroc à partir de septembre. D’ores et déjà, elle a mis des billets en vente.

Achraf Hakimi est le joueur arabe le plus cher de l’histoire

La signature d’un contrat de cinq ans avec le Paris Saint-Germain pour la somme de 70 millions d’euros, fait de l’international marocain Achraf Hakimi, le joueur arabe le plus cher de l’histoire. Passé le stress des négociations et de la signature du...