Recherche

Le PJD, mauvais perdant

© Copyright : DR

14 septembre 2021 - 12h20 - Maroc - Par: S.A

Après une décennie à la tête du gouvernement, le parti de la justice et du développement (PJD) s’est effondré dans les urnes le 8 septembre dernier et a du mal à accepter sa défaite. Les islamistes jettent du discrédit sur la transparence des scrutins.

Certains islamistes versent dans des insultes et des calomnies après le revers historique du PJD aux dernières élections législatives et communales. Le parti de la Lampe joue au mauvais perdant et va jusqu’à jeter du discrédit sur la transparence des scrutins en accablant le ministère de l’Intérieur, analyse Maghreb Intelligence. Aussi, ont-ils jeté du doute sur la crédibilité des institutions du pays et sur la légitimité du Parlement.

À lire : « Le PJD ne pourra se rétablir qu’après au moins une décennie » (expert)

« S’ils ont des preuves sur les irrégularités dont ils parlent, ils n’ont qu’à saisir la justice et faire des recours devant la Cour constitutionnelle », commente un politologue basé à Rabat. « Au lieu de s’agiter dans tous les sens après un vote sanction du peuple qui se passe de tout commentaire, le PJD doit faire son autocritique et revoir toute son action et toute son organisation. Sinon, l’histoire du Maroc s’écrira sans eux et ils resteront une simple parenthèse », ajoute-t-il.

Mots clés: Parti de la Justice et du Développement (PJD) , Elections

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact