Egorgé pour une montre

13 mai 2017 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Qualifié « d’insaisissable » par son propre avocat, Samir Dardouri, un homme d’origine marocaine, est jugé depuis jeudi pour avoir égorgé un jeune étudiant en 2013.

A l’ouverture de son procès, il a d’abord nié les faits avant de déclarer : « C’est moi qui l’ai assassiné ». C’est dire que la cour d’assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence aura du mal à cerner la personnalité de ce trentenaire qui a déjà eu affaire à la justice en Allemagne, en Italie et en Belgique.

Les faits se sont produits dans la nuit du 9 août 2013. Jérémie Labrousse est venu chercher une amie à la gare Saint-Charles à Marseille. Quelques minutes plus tard, il est frappé à la gorge par un tesson de bouteille par le Marocain et deux jours après la victime perdra la vie.

Devant les enquêteurs, Samir Dardouri évoque d’abord une gifle donnée par la victime. « Lorsque je l’ai frappé, ce n’était pas dans l’intention de le tuer mais juste de me défendre », avait-il déclaré, avant de se rétracter et de parler d’un vol de montre.

Le flou entoure encore les circonstances exactes du drame, mais l’enquête menée par la police conclut que l’accusé errait dans les rues de Marseille guettant l’occasion de voler « quiconque serait en possession de biens pouvant lui convenir ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Marseille - Homicide

Aller plus loin

Belgique : hommage à la Marocaine égorgée en pleine rue (vidéo)

La commune d’Evere a organisé, jeudi 3 juin, une cérémonie d’hommage en mémoire de Mounia, une Marocaine de 36 ans, égorgée par un individu en pleine rue dimanche 30 mai. Cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...