Recherche

Egorgé pour une montre

© Copyright : DR

13 mai 2017 - 12h00 - Société - Par: Bladi.net

Qualifié « d’insaisissable » par son propre avocat, Samir Dardouri, un homme d’origine marocaine, est jugé depuis jeudi pour avoir égorgé un jeune étudiant en 2013.

A l’ouverture de son procès, il a d’abord nié les faits avant de déclarer : « C’est moi qui l’ai assassiné ». C’est dire que la cour d’assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence aura du mal à cerner la personnalité de ce trentenaire qui a déjà eu affaire à la justice en Allemagne, en Italie et en Belgique.

Les faits se sont produits dans la nuit du 9 août 2013. Jérémie Labrousse est venu chercher une amie à la gare Saint-Charles à Marseille. Quelques minutes plus tard, il est frappé à la gorge par un tesson de bouteille par le Marocain et deux jours après la victime perdra la vie.

Devant les enquêteurs, Samir Dardouri évoque d’abord une gifle donnée par la victime. « Lorsque je l’ai frappé, ce n’était pas dans l’intention de le tuer mais juste de me défendre », avait-il déclaré, avant de se rétracter et de parler d’un vol de montre.

Le flou entoure encore les circonstances exactes du drame, mais l’enquête menée par la police conclut que l’accusé errait dans les rues de Marseille guettant l’occasion de voler « quiconque serait en possession de biens pouvant lui convenir ».

Mots clés: Droits et Justice , Marseille , Homicide

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact