Recherche

Sanctionné pour corruption, un juge marocain se suicide

© Copyright : DR

4 mars 2014 - 22h53 - Maroc

Un juge en poste à El Jadida a été retrouvé mort hier, à Casablanca. L’homme, accusé de corruption et radié par le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM), avait tenté il y a deux semaines de mettre fin à ses jours en avalant du poison.

Occupant le poste de substitut du procureur général d’El Jadida, il avait été radié en mars 2013, suite à deux affaires de corruption. L’une concernait un Marocain établi en Belgique qui avait piégé le juge, avec la complicité de la police judiciaire et l’inspection générale du ministère de la Justice, alors qu’il lui remettait 10.000 dirhams.

L’autre, beaucoup plus grave, concerne un trafiquant de drogue. Le juge aurait reçu 780.000 dirhams en échange de la suppression du nom du trafiquant de la liste des personnes recherchées au Maroc.

Depuis sa sanction, le juge a connu une forte dépression, qui l’a poussé il y a à peine deux semaines à tenter de mettre fin à ses jours en avalant du poison. Il n’a pas supporté sa radiation par le CSM, et surtout, d’après le journal Akhbar Al Yaoum, les poursuites judiciaires à son encontre.

Pour éviter ce type de drames, le ministre de la Justice, contrairement à l’année dernière, n’a pas souhaité publier la liste des juges radiés ou sanctionnés suite à des affaires de corruption. Leur publication avait en effet suscité de vives critiques de la part des représentants des magistrats.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact