Sebta et Melilla : le recours à la reconnaissance faciale decrié

31 mai 2022 - 10h20 - Ecrit par : A.T

La reconnaissance faciale lors des contrôles aux niveaux des frontières de Sebta et de Melilla, envisagée par les autorités espagnoles, est fortement contesté par les organisations de défense des droits de l’homme, qui dénoncent une violation des droits fondamentaux des citoyens.

Pour transiter actuellement par les frontières de Sebta et de Melilla, les voyageurs doivent uniquement présenter les documents prouvant leur identité. L’Espagne, entend renforcer ce système, en installant des caméras de reconnaissance faciale. « Les visages des voyageurs seront détectés, leurs empreintes digitales seront collectées et les dates et lieux d’entrée et de sortie, ou les cas de refus, seront enregistrés », indique le média espagnol El Periodico.

D’un budget de 4,1 millions d’euros, le projet a été lancé fin 2019 par le ministère espagnol de l’Intérieur et devait être achevé dans un délai de 24 mois, qui n’a finalement pas été respecté, souligne le journal.

A lire : Sebta instaure une zone d’attente avant le passage au Maroc

Face à ce durcissement des mesures d’entrée dans les enclaves, plus de 80 associations espagnoles ont signé un manifeste alertant sur le danger de l’utilisation de l’intelligence artificielle aux postes-frontières. Les signataires y dénoncent notamment la violation des droits fondamentaux et de la vie privée des voyageurs transitant par ces deux frontières.

Selon eux, cette disposition expose les voyageurs à plusieurs dangers notamment « les transferts de demandeurs d’asile d’un État membre de l’UE à un autre contre leur gré, en augmentation ces dernières années, et qui ont été, en partie, facilités par la collecte de données biométriques, telles que leurs empreintes digitales ».

Et d’ajouter que « les données biométriques sont des données intrinsèques aux personnes » et leur collecte suppose une violation de la vie privée des voyageurs, indique la même source, notant que « la collecte des données biométriques de personnes ne disposant pas d’un passeport européen ne respecte pas le principe de proportionnalité. »

Tags : Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Sebta et Melilla : le Maroc accusé de bloquer le trafic de marchandises

Aucune marchandise à destination du Maroc n’est autorisée à traverser les postes frontaliers de Beni Ensar à Melilla et de Tarajal à Sebta depuis la réouverture des frontières le 17...

Variole du singe : contrôles renforcés aux frontières de Sebta et Melilla

Pour empêcher l’entrée au Maroc des personnes atteintes de la variole du singe, des mesures sanitaires exceptionnelles ont été prises au niveau des frontières de Sebta et de...

Sebta instaure une zone d’attente avant le passage au Maroc

La Délégation gouvernementale à Sebta a rappelé mercredi que tous les véhicules voulant entrer au Maroc doivent passer par la zone de contrôle dont l’accès sera réglementé,...

Voici les produits autorisés à entrer à Sebta depuis le Maroc

Les voyageurs en provenance du Maroc sont autorisés depuis quelques jours à traverser la frontière de Sebta avec certains produits alimentaires comme les légumes, les fruits, les...

Nous vous recommandons

Ryanair lance une nouvelle liaison vers Marrakech

L’aéroport de Limoges va lancer, dès le 27 mars, une nouvelle liaison vers Marrakech. Deux vols allers-retours seront effectués par semaine par la compagnie Ryanair jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Royal Air Maroc : des vols spéciaux au départ du Maroc vers Paris

Royal Air Maroc a annoncé la mise en place, sur une semaine, d’un plan de vols spéciaux pour ceux qui n’ont pas pu rentrer en France, mais soumis à «  autorisation  ».

Le nord du Maroc a soif

Face à la persistance de la situation liée à l’approvisionnement en eau potable que connaissent certaines populations rurales, des responsables de la région du nord du Maroc ont tiré la sonnette d’alarme, appelant à la prise de mesures urgentes pour éviter...

Sahara : un parfum de victoire pour le Maroc

Le Maroc est proche de la victoire au Sahara, en obtenant le soutien d’Israël au plan d’autonomie après celui de l’Espagne, indique un célèbre journal britannique.

La crise avec le Maroc à l’origine d’une rencontre manquée entre Lamamra et Blinken ?

Alors que le secrétaire d’État, Antony Blinken a rencontré ses homologues iranien, français et russe lors de la 76ᵉ session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, aucune rencontre n’a eu lieu avec le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra. Le...

Le Maroc refoule des MRE à Sebta

Plusieurs familles de Marocains résidant en Europe ont été bloquées à la frontière de Tarajal par les autorités marocaines pour non-respect des exigences sanitaires liées au Covid-19. Elles ont été invitées à retourner en Espagne, provoquant un embouteillage...

Maroc : des vacances offertes à 150 000 enfants

Ouvert le 14 juillet, le programme national « Été 2021 » a pris fin le 21 août. Au total, 150 000 enfants et adolescents ont pris part à ces activités d’animation de proximité initiées par le Département de la Jeunesse et des Sports du ministère de la Culture,...

Dlimi Airlines, nouvelle compagnie marocaine, prépare la saison estivale

Après avoir demandé une licence d’exploitation auprès de la Direction générale de l’aviation civile, la nouvelle compagnie marocaine Dlimi Airlines se prépare pour la saison estivale. Dans ce sens, elle envisage d’acquérir deux avions auprès du constructeur...

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes...

Ryanair annule tous ses vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair a annoncé mercredi l’annulation de tous ses vols vers le Maroc jusqu’au 1ᵉʳ février 2022. Une décision prise en raison d’un « manque de communication » de la part du gouvernement...