Sebta veut poursuivre les compagnies maritimes

28 mai 2008 - 22h42 - Espagne - Ecrit par : L.A

Les compagnies maritimes opérant sur la ligne Algésiras-Sebta risquent gros. Les autorités de la ville veulent les poursuivre devant la justice espagnole pour entente sur les prix. Les faits imputés remontent au mois de mars dernier quant à l’occasion de la Semana Santa (Pâques), les opérateurs maritimes ont augmenté de manière presque identique les tarifs de la traversée. Ils sont passés de 8 euros à 70 euros chez les deux alliances de compagnies opérant sur le détroit, Acciona et Euroferrys, d’un côté, Balearia et Buquebús, de l’autre.

Les autorités contestent non pas les niveaux des tarifs majorés mais surtout leur augmentation quasi synchronisée. Preuve, selon les responsables de la ville, de l’entente des compagnies. Et ces dernières ne sont pas à leur premier contact avec la justice, plus précisément, sur le chapitre de la tarification.

Déjà, en 2003, l’Etat espagnol avait condamné les compagnies maritimes opérant sur la ligne Algésiras-Sebta à payer une amende de 600.000 euros (7,2 millions de DH) à l’époque. En effet, Trasmediterránea, Buquebús et Euroferrys se seraient entendues, selon la justice espagnole sur les prix des billets et ont opéré sur cette ligne sur la base d’un pool, une pratique commerciale qui tombe sous le joug de la loi anti-monopole européenne. Le tribunal de défense de la concurrence, instance habilitée en Espagne à traiter de ces cas, a aussi exigé l’arrêt immédiat de ces pratiques. A noter que contre un tel jugement, la loi espagnole ne permet pas de recours.

En 2005, Euroferrys avait présenté les bases d’une nouvelle tarification et sera suivie par les autres transporteurs opérant sur la ligne Algésiras-Tanger. Ce sont des promotions saisonnières ainsi que des offres de fidélité.

A noter que selon des sources maritimes, l’augmentation du prix du carburant mettrait à mal bon nombre de ces compagnies, surtout pendant les périodes de basse saison. Les rotations effectuées le seraient à perte à cause d’un taux de remplissage bas. La ligne Tanger-Algésiras souffrirait par contre moins de cet aspect. Le trafic TIR assure un minimum vital permettant d’éponger les frais fixes liés à l’exploitation en basse saison.

Source : L’Economiste - A. A.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Maritime - Opération Marhaba 2024

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Le Maroc s’attend à un retour massif de MRE

Le Maroc règle les derniers détails pour l’accueil des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba 2024. Cette année, les préparatifs ont démarré plus tôt que prévu, la célébration de l’Aïd al-adha oblige.

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Bonne nouvelle pour les MRE : augmentation de la franchise (document intégral)

L’accueil des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) s’est peu à peu amélioré ces dernières années, bien que des améliorations supplémentaires soient nécessaires, indique la douane marocaine dans son document dédié à l’opération Marhaba 2023. Voici les...

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...