Sécurité routière au Maroc : le réveil brutal après l’accident de Demnat

8 août 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le tragique accident survenu dimanche près de Demnat, après que le conducteur d’un minibus a perdu le contrôle dans un virage sur la route régionale numéro 302, causant la mort de 24 blessés, ramène sur le tapis la question de la sécurité routière au Maroc.

Cet accident est l’un des plus meurtriers enregistrés ces dernières années et la plus importante depuis la création de l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) en 2020, fait savoir El Español qui rappelle qu’en mars, un véhicule a percuté un arbre dans un village du royaume, faisant 11 morts, et que 23 personnes ont aussi trouvé la mort dans un terrible accident de bus survenu à Casablanca en 2022.

Ces quelques exemples sont révélateurs de la hausse inquiétante du taux de mortalité pour cause d’accidents de la route dans le royaume (10 décès pour 100 000 habitants). Pour inverser la tendance, le ministère marocain de l’Équipement, des transports et de la logistique avait sollicité en 2015 l’assistance technique du Fonds mondial pour la sécurité routière (GRSF) pour réaliser un diagnostic détaillé de la Stratégie nationale de sécurité routière pour la période 2004-2013 et élaborer une nouvelle stratégie pour la période 2016-2025.

À lire : Sécurité routière : le Maroc se dote de dispositifs innovants

Au cours de la période 2004-2013, le Maroc a concentré ses efforts sur l’aménagement des pistes rurales, ce qui avait permis de réduire les accidents sur les routes, passant de 2 416 à l’an 2000 à 1 827 en 2019. Selon les dernières données, 10 003 personnes ont été victimes d’accidents graves contre 139 339 pour les accidents mineurs, preuve que des efforts restent à mener pour améliorer la gestion de la sécurité routière dans le royaume.

La nouvelle stratégie 2016-2025 prévoit la réduction de 50 % du nombre de décès sur les routes, ceci en « augmentant le réseau routier bitumé », précise-t-on. Faisant le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre de cette stratégie en janvier, le ministre des Transports et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a indiqué que le nombre de décès sur les routes était de 3 201, contre 3 622 en 2022, soit une réduction de 10,5 % de décès et de 17,9 % de blessés graves par rapport à 2015. Des résultats certes encourageants, mais encore insuffisants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Accident - Routier - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Accident d’autocar à Khouribga : le bilan s’alourdit (23 morts)

Le bilan de l’accident qui s’est produit sur la route nationale n°11, qui relie les villes de Khouribga et Fqih Bensalah, s’alourdit selon le décompte publié par les autorités...

Sécurité routière : le Maroc se dote de dispositifs innovants

Afin de diminuer les accidents de la route et les infractions, la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a renforcé les contrôles routiers, par l’utilisation des...

Maroc : des centaines de nouveaux radars pour surveiller les automobilistes

L’Agence nationale de sécurité routière (NARSA) poursuit la généralisation de l’utilisation des radars fixes et mobiles installés à bord des véhicules. La mesure est effective...

Tragique accident au Maroc, 24 morts (photos)

Un tragique accident a eu lieu dimanche matin près de Demnate, dans la province d’Azilal. 24 personnes ont perdu la vie lorsque le véhicule de transport mixte, en direction du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Vers l’abandon du projet de construction du tunnel de Tichka ?

Le projet de construction du tunnel de Tichka pourrait être abandonné pour celui du tunnel de l’Ourika. C’est du moins ce que déduit le ministère de l’Équipement.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

BTP : Le Maroc en mode « chantier permanent »

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) marocain est en plein essor. En 2024, l’investissement public dans ce domaine a connu une augmentation fulgurante de 56 % par rapport à l’année précédente, atteignant un montant de 64 milliards de...

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Maroc : obligation de payer les contraventions avant de vendre une voiture

Au Maroc, toute personne désirant vendre sa voiture est tenue d’être à jour du paiement de sa Taxe spéciale annuelle sur les véhicules (TSAV), communément appelée vignette, en attendant la mise en œuvre d’une nouvelle réforme devant obliger à payer les...

La construction du port Nador West Med avance à grands pas

Les travaux de construction du port Nador West Med avancent à grands pas. La digue principale de l’infrastructure a été installée vendredi, a annoncé le ministère de l’Équipement et de l’Eau.

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.