Sécurité routière : le Maroc se dote de dispositifs innovants

21 juillet 2022 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Afin de diminuer les accidents de la route et les infractions, la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a renforcé les contrôles routiers, par l’utilisation des moyens et techniques innovants. Radars, motocyclistes, équipements technologiques… la police n’a pas lésiné sur les moyens.

Les accidents de la route font de plus en plus de victimes au Maroc. Malgré les mesures restrictives prises par les pouvoirs publics, la route tue toujours. Ces drames sont principalement causés par l’irresponsabilité de certains conducteurs, car selon les statistiques des services de sécurité, le nombre de personnes présentées à la justice en 2021 est de 2752. La moyenne mensuelle de verbalisation est de 164 426 infractions, rapporte Aujourd’hui le Maroc, citant les sources policières.

Au total, 1 973 113 véhicules ont été verbalisés l’année dernière contre 1 585 639 en 2020, soit une hausse de 24 % par rapport à 2020. Pour ce qui est du nombre de procès-verbaux de contraventions dressés, il est de 333 123. Les amendes transactionnelles forfaitaires en 2021 s’élèvent à 1 639 990. Selon les villes, Casablanca détient la première place en termes d’infractions avec 427 640 en 2021, suivie de Rabat avec 192 594 et Fès 181 526, précise la même source.

A lire : Maroc : combien coûte l’insécurité routière ?

Pour lutter contre ce phénomène, la DGSN a fait appel à la technologie. Cette année, dans diverses villes du Maroc au niveau des axes les plus accidentogènes, 522 radars automatiques nouvelle génération ont été déployés. Ces radars ont non seulement un rôle dissuasif mais un rôle qui renforce le principe de l’égalité dans sanctions pour tous. En plus du dispositif mis en place pour assurer la sécurité routière, de nouvelles brigades de motocyclistes de la circulation routière sont créées, souligne-t-on.

En outre, pour la sécurité des motards, la DGSN a misé sur la modernisation des équipements de protection. « C’est ainsi que le nouvel uniforme intègre des systèmes de protection du dos, des genoux, des coudes et des épaules, etc. Quant au casque de protection homologué, il est doté d’un écran de protection des yeux avec un système de ventilation et un système de communication intégré pour la liaison avec la salle de commandement et de coordination », a confié le contrôleur général Abdellah Majjane, directeur de l’École des spécialités à l’Institut royal de la police de Kénitra.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Accident - Routier - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN)

Aller plus loin

Madrid : une Marocaine parcourt 7 km sur l’autoroute en sens inverse pour ne pas payer le péage

La Garde civile a arrêté une touriste marocaine pour avoir roulé en sens interdit sur 7 kilomètres pour éviter un poste de péage.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise...

Maroc : combien coûte l’insécurité routière ?

Le Maroc enregistre en moyenne chaque année environ 3 500 décès et 10 000 blessés graves dans des accidents de circulation. Cette catacombe coûte très cher à l’État.

Sécurité routière au Maroc : le réveil brutal après l’accident de Demnat

Le tragique accident survenu dimanche près de Demnat, après que le conducteur d’un minibus a perdu le contrôle dans un virage sur la route régionale numéro 302, causant la mort...

Ces articles devraient vous intéresser :

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...