Seine-Saint-Denis : témoignage effroyable de Karim, agressé à son domicile

15 février 2021 - 19h20 - France - Ecrit par : S.A

Karim*, un père de famille sans histoire a été victime d’une terrible agression à son domicile de Villepinte (Seine-Saint-Denis) en septembre 2020. L’un des deux cambrioleurs a été condamné vendredi, mais la famille de la victime a du mal tourner cette page qui reste un souvenir prégnant.

Cheville enserrée dans une attelle, nez cassé, violentes céphalées. Les stigmates de l’agression sont encore présents sur le corps de Karim. Les faits remontent au 17 septembre 2020. Ce jour-là, le père de famille avait déposé ses enfants à l’école, puis, était rentré chez lui. Sa compagne Salima* s’est rendue au travail. Quelqu’un frappe à sa porte. Un homme lui explique d’abord qu’il cherche quelqu’un, puis fait signe à un individu derrière lui, relate Le Parisien. L’un d’eux porte une casquette la visière inclinée, l’autre, un masque chirurgical. L’homme aura vécu un enfer pendant plus de 90 minutes.

Les deux malfrats lui assènent un coup de gazeuse sur le nez, puis ils le poussent à l’intérieur en continuant à le frapper. Muni d’une arme de poing, l’un des deux malfrats lui met des coups de crosse à la tête. « Ils m’ont roué de coups pendant dix minutes », souffle Karim. Les deux hommes voulaient dérober de l’argent. « Tu sais pourquoi on est là ! Tu as de l’argent », hurlent-ils. Les coups de poing s’enchaînent. Ils lui enroulent autour du cou un câble électrique et ils commencent à le serrer, puis ils lui sautent à pied joint sur les jambes « comme s’ils voulaient les casser », ajoute sa femme. « Termine-le », crie l’un des deux agresseurs à l’autre.

Les supplications de Karim n’auront servi à rien. « Quand je me levais, l’un d’eux me fouettait avec un câble électrique. C’était de l’ultra-violence », souffle-t-il. Pendant ce temps, l’autre fouille la maison de fond en comble et retourne toutes les pièces à la recherche d’un coffre. Ils parviennent à trouver 3000 euros. « Ils ont même volé plusieurs centaines d’euros qui se trouvaient dans la tirelire des enfants », poursuit la femme de la victime.

La suite ? L’un des tortionnaires terrorise le père de famille. « J’ai réellement peur de mourir quand il m’a mis la crosse du revolver sur la tempe. Je me sentais partir et je revoyais mes enfants une dernière fois », lâche-t-il. Il leur fait croire qu’il a besoin de prendre un médicament. « Je souffre d’hypertension, hier je suis monté à 20,12 », explique-t-il. Une fois au rez-de-chaussée, toutes les pièces sont plongées dans le noir. Les deux hommes ont pris soin de baisser tous les volets électriques.

C’était une occasion pour Karim de s’échapper. « Je l’ai repoussé en lui donnant un coup de poing ». L’homme lâche son arme et tombe à la renverse. Le père de famille s’élance vers l’extérieur. « Il m’a dit que quand il a vu la lumière, il a vu la vie, raconte sa femme. C’est l’adrénaline qui lui a permis de s’en sortir ». Il court se réfugier chez des voisins. Quatre mois après les faits, la victime, sa femme comme ses trois enfants sont profondément traumatisés. Surtout que le second malfaiteur n’a toujours pas été retrouvé.

*Prénoms modifiés

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Violences et agressions

Aller plus loin

France : émotion au troisième jour du procès du MRE jugé pour l’assassinat de sa femme

L’audition des enfants du Marocain résidant en France jugé devant la Cour d’assises d’Eure-et-Loir pour le meurtre de sa femme, atteinte de sclérose en plaques, a eu lieu jeudi...

Témoignage de la famille du boucher assassiné à Marrakech (vidéo)

La famille et les proches du jeune boucher de 32 ans assassiné dans la région de Marrakech viennent de livrer leurs témoignages. Une bande criminelle composée de six personnes...

L’appartement de Marwan Muhammad cambriolé et saccagé (photos)

Marwan Muhammad, ancien directeur exécutif du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), a été victime d’un cambriolage. Sur son compte Facebook, il publie des images qui...

Agressé, Faouzi, 19 ans, dans le coma pour une banale histoire de quad

Faouzi, 19 ans, se trouve entre la vie et la mort à Beaujon (Hauts-de-Seine), après qu’un jeune homme de son âge lui a asséné un coup d’agrafeuse de chantier à la tête, dimanche...

Ces articles devraient vous intéresser :

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.