Sidi Kacem : un directeur d’école arrêté pour le viol d’une fillette

4 janvier 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

La police judiciaire de Sidi Kacem a procédé à l’arrestation et à la mise en détention provisoire, samedi, du directeur d’une école de la localité, pour le viol d’une de ses élèves. Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect âgé de 58 ans, a commis son forfait pendant la récréation, après avoir attiré la victime dans son bureau, loin du regard des autres élèves et des enseignants.

Le viol commis à la veille du nouvel an, a suscité la colère et l’indignation de la population et mobilisé tous les services de sécurité de la ville. Le scandale a éclaté lorsque la fillette a révélé à sa mère qu’elle avait été victime de plusieurs agressions sexuelles commises par le directeur de l’école primaire où elle est scolarisée. Une plainte déposée par le père de famille a conduit la police sur les traces du directeur d’école. Il a été arrêté et déféré, samedi dernier, devant le procureur général du roi, pour viol sur mineure, rapporte le quotidien Al Akhbar.

Face au témoignage glaçant fait par la petite fille, et selon lequel, elle avait été à maintes reprises violée par le responsable d’école, l’homme a fini par avouer son crime. Des aveux qui ont poussé le procureur général du roi près la Cour d’appel de Kénitra à le déférer, en état d’arrestation, devant le juge d’instruction. Après l’avoir auditionné, le magistrat a ordonné son incarcération, avant d’entamer une enquête approfondie. La famille a joint à sa plainte un certificat médical qui confirme les abus sexuels et le viol, précise le quotidien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Sidi Kacem - Pédophilie - Violences et agressions - Plainte

Aller plus loin

Marrakech : un sexagénaire déféré pour pédophilie et trafic de drogue

Les éléments de la police judiciaire préfectorale de Marrakech ont interpellé un père de famille âgé d’une soixantaine d’années, pour trafic de drogue et viol d’un mineur de 12...

Tanger : le fkih accusé d’abus sexuels sur mineures arrêté et placé en détention

Les éléments de la police judiciaire de la Gendarmerie royale relevant du commandement régional de Tanger ont interpellé le fkih accusé d’abus sexuels sur mineures.

Fès : arrestation d’un quadragénaire pour multiples viols sur une fillette de 9 ans

Les Marocains n’ont pas encore fini de se remettre du choc provoqué par le viol et le meurtre d’Adnane à Tanger, qu’ils doivent faire face à celui d’une fillette de neuf ans à...

Maroc : un imam arrêté pour viol d’un enfant

L’imam d’une mosquée de la banlieue d’Ouazzane a été mis en examen dimanche et placé en détention pour agressions sexuelles sur mineurs. L’individu est accusé d’abus sexuels sur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.