Sidi Larbi Cherkaoui : « Je suis homosexuel, Marocain et Belge »

17 mai 2023 - 20h40 - Belgique - Ecrit par : A.P

Sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe anversois d’origine marocaine, s’est vu décerner cette semaine le prix Ultima, en reconnaissance de ses mérites culturels. Dans un entretien à De Standaard, il partage ses principales leçons de vie.

Sidi Larbi Cherkaoui, 47 ans, a dirigé de 2015 à 2022 la compagnie de ballet de l’Opéra Ballet Vlaanderen, avant d’être promu directeur artistique du Ballet du Grand Théâtre de Genève. Connu du grand public pour sa collaboration avec des stars comme Beyoncé, Lady Gaga et Alanis Morissette, le chorégraphe d’origine marocaine dirige aussi sa propre compagnie de danse à Anvers. Comme première leçon de vie, Sidi Larbi Cherkaoui évoque le malaise. « J’ai réalisé avec le temps que la tension est parfois nécessaire, car elle peut être une source de chaleur nouvelle, d’opportunités ou de conversations… C’est souvent pendant les situations inconfortables que votre créativité est la plus éprouvée… », explique-t-il.

À lire : La majorité des nouveaux Belges sont Marocains

L’autre leçon de vie du chorégraphe, c’est qu’il y a un temps pour tout, lui qui rêvait à 17 ans de danser pour Madonna. « Cela ne s’est pas réalisé à l’époque, mais 30 ans plus tard, le chorégraphe Damien Jalet et moi travaillons ensemble sur le nouveau spectacle de Madonna. Le fait que cela prenne autant de temps pour qu’un désir devienne réalité en dit long. Entre-temps, l’envie n’était plus aussi forte, mais un tel désir reste d’une certaine manière avec vous », confie l’homme multiculturel qui accepte les différences. « Je suis homosexuel, Belge et Marocain. Je sais donc à quel point il est important de ne pas s’accrocher à une seule vérité et de comprendre qu’il y a différents points de vue ».

À lire : De nombreux Marocains ont obtenu la nationalité belge en 2021

Sidi Larbi Cherkaoui parle aussi de l’acceptation de la confusion, une autre leçon de vie. « La vie est faite de changements. Accepter les périodes de confusion peut vous permettre de vous remettre en question, d’explorer de nouvelles voies et de développer une compréhension plus profonde de vous-même et du monde qui vous entoure », indique-t-il, demandant de ne pas croire tout ce que les autres disent de vous. « Être homosexuel, Marocain ou Flamand, cela limite votre identité. Ces étiquettes ne reflètent jamais vraiment qui vous êtes réellement », assure-t-il.

À lire : Un vrai manque de diversité dans les médias belges

Sidi Larbi Cherkaoui rappelle aussi l’importance de l’ouverture d’esprit, de la tolérance et de la compréhension mutuelle. Il invite au changement et à la patience et à ne pas se laisser enfermer dans des étiquettes réductrices. Des leçons de vie qui appellent à la diversité, à la promotion du dialogue et à se surpasser pour sortir des situations inconfortables de la vie.

Sujets associés : Belgique - Danse - Sidi Larbi Cherkaoui - Homosexualité Maroc - MRE

Aller plus loin

La majorité des nouveaux Belges sont Marocains

Sur l’ensemble de l’année 2021, près de 40 000 personnes ont obtenu la nationalité belge, en légère augmentation par rapport à 2020, selon le centre fédéral migration. Parmi...

« J’ai le Maroc dans mes gènes et la Belgique dans mes veines »

Mohamed Sennahe et Alexy Mesrour, deux Belgo-marocains résidant à Verviers, racontent leur histoire, ponctuée de difficultés et de dualité. Toujours connectés à leurs origines...

« Le Maroc, un enfer pour la communauté LGTBI »

Au Maroc, les homosexuels ou transsexuels sont rejetés par la société. Nour, 21 ans, raconte comment elle était quotidiennement battue à l’école, dans la rue… À 18 ans, elle...

Abdellah Taia : « Les véritables influenceurs au Maroc sont les jeunes homosexuels »

Abdellah Taia, 50 ans et homosexuel, est un écrivain marocain qui a publié en 2022 son neuvième roman titré « Vivre à ta lumière ». L’auteur y raconte la vie de sa mère et fait...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

Combien gagne Nora Fatehi ?

L’actrice, productrice et danseuse maroco-canadienne, Nora Fatehi figure parmi les grosses pointures du cinéma indien. À combien s’élève la fortune de la plus indienne des Marocaines ?

Le Maroc et l’Espagne se concertent pour l’Opération Marhaba (MRE)

La réunion de la Commission mixte hispano-marocaine s’est tenue ce mercredi au siège du ministère de l’Intérieur en vue de coordonner l’Opération Passage du Détroit 2023 (OPE-23) ou Marhaba 2023 entre l’Espagne et le Maroc.

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.